Bitcoin

“ Bitcoin Futures”: les achats à terme ont augmenté de 88% depuis quelques jours

Bitcoin
Ecrit par Steph Benichou

Les investisseurs qui s’engagent à acheter du Bitcoin (position longue) sur le marché des contrats à terme américain CME à presque doublé depuis près d’une semaine, révèle la Commodity and Futures Trading, le gendarme boursier des États-unis. Cet intérêt soudain pour les “Bitcoin Futures” a eu lieu en même temps que l’envolée spectaculaire du Bitcoin le 2 avril dernier.

Un engouement ravivé par la fluctuation du Bitcoin

Bitcoin fond noirLe 2 avril, les investisseurs ont assisté à la résurrection du Bitcoin qui était jusqu’à présent resté dans la fourchette étroite de 3 000 à 4 000 dollars depuis près de 4 mois: lors de cette journée, Bitcoin est passé de 4100 dolllars à plus de 5 300 dollars en seulement quelques heures.

La semaine du 2 avril, 315 achats à terme du Bitcoin ont été proposés sur le Chicago mercantile exchange (CME), soit un chiffre en hausse de 88% par rapport à la semaine précédente. Néanmoins le nombre d’investisseurs qui détiennent une position courte (position vendeur) a diminué de 63 %, passant de 241 à 89 contrats la semaine de 2 avril.

Ces données fournies par la Commodity and Futures Trading met en lumière le sentiment haussier qui gagne progressivement les crypto-investisseurs institutionnels.

Une nouvelle ère pour le Bitcoin

Entre-temps, l’analyste indépendant Willy Woo a présenté une analyse qui suggère que le marché baissier prolongé pourrait prendre fin. La flambée du Bitcoin à plus de 5 000 $ marque le début d’un nouveau cycle haussier de la crypto-monnaie.

Ces propos ont été confirmés par le négociant Peter Brandt qui a prédit une chute de Bitcoin à moins de 4 000 dollars au moment où la crypto-monnaie était à son pic vertigineux de 20 000 dollars. L’analyste a également déclaré qu’après une telle chute, le Bitcoin pourrait mieux rebondir et atteindre de nouveaux les sommets.

Pendant ce temps, le Bitcoin est en hausse de près de 40 pourcent par rapport à son plus bas niveau de la mi-décembre.