Ledger Nano S - The secure hardware wallet
Bitcoin

Bitcoin: “Le lighting torch” franchit les frontières de l’Iran

connexion internationale
Ecrit par Steph Benichou

Le “lighting torch” reprend le principe de la flamme olympique et consiste au relais d’une transaction en Bitcoin entre utilisateurs sur le réseau du lighting network (LN). Ce projet qui a pour but de faire connaître la technologie LN à un plus grand public vient de franchir les frontières iraniennes.

Iran, plus ouvert que jamais

Drapeau Iran et BitcoinPlus de 230 personnes ont portées le “flambeau” du “lighting torch” initié par un utilisateur de Twitter connu sous le pseudonyme de Hodlonaut. Ce “passe-passe en Bitcoin” aurait gagné un intérêt significatif depuis qu’il a été entamée en janvier dernier.

Malgré cette popularité, le “lighting torch” a eu des difficultés pour pénétrer les frontières de l’Iran: un participant au projet qui se trouvait dans le pays, Ziya Sadr, dirigeant de Coinex, n’a pas été autorisé à recevoir la transaction en Bitcoin. Un ingénieur logiciel travaillant pour Peach a exprimé son désarroi face à cette situation:

C’est très triste que deux personnes pacifiques ne puissent pas transiger l’une avec l’autre à travers le monde à cause de l’Etat.”

Depuis, néanmoins, Ziya Sad a eu la permission de recevoir la fameuse transaction en Bitcoin.

Du CEO de Twitter à Harvard

Le PDG de Twitter a été l’un des premiers à recevoir le “flambeau” du Lighting Network.

 J’aime beaucoup ce genre d’expériences. Il y a ici certaines leçons qui vont au-delà de la finance et la monnaie”, a-t-il affirmé.

“Le lighting torch” est également passer à travers des institutions financières de renom, à savoir par Fidelity Digital Assets qui a annoncé l’avoir transmis à la Harvard Business School (HBS).

Au-delà du projet, le lightning Network continue de se développer à un rythme soutenu au sein de la communauté crypto.

Source: (https://ambcrypto.com/bitcoins-lightning-network-lands-in-israel-iranian-passes-on-the-torch-as-a-gesture-of-peace/)