Bitcoin

ChronoBank : “Plusieurs crypto-investisseurs réclament un paiement en Bitcoin”

paiement bitcoin

Lors d’une enquête effectuée par ChronoBank, l’entreprise de ressources humaines déployant la Blockchain dans ses processus de recrutement, il a été révélé que peu d’employeurs utilisent le Bitcoin ou l’Altcoin pour rémunérer leurs salariés, ce qui constitue une grande déception pour deux tiers des investisseurs en crypto-monnaie.

ChronoBank : Situation de prix inadéquate avec les données salariales

bitcoinL’enquête menée auprès de 445 sujets a montré que 66% sont favorables à la réception de leur salaire au moyen des crypto-monnaies tandis que 30% estiment que les sociétés de leur pays devraient opter pour ce système révolutionnaire. Le champ d’études de ChronoBank s’est réparti sur trois pays distincts, à savoir les Etats-Unis, l’Australie et la Russie. 92% de ceux qui ont fait l’objet de l’étude étaient des hommes, 75% des salariés en entreprises et 40% des groupes d’individus d’une tranche d’âge entre 25 à 34 ans.

D’un point de vue fiscal, 60% des répondants de chacun de ces pays seraient disposés à payer des impôts sur leurs transactions ainsi que sur leurs revenus en monnaie numérique. Selon le PDG de ChronoBank, Mr Sergeu Sergeinko :

“Une révélation a vu le jour lors de cette investigation puisqu’environ 72% des personnes interrogées préfèreraient travailler auprès d’une entreprise qui leur paierait un salaire en crypto-monnaie.”

Le doute sur la réglementation de la crypto-monnaie plane toujours

Malgré leur motivation à accueillir la crypto-monnaie, une incertitude quant aux règles régissant le système de la monnaie virtuelle subsiste encore. Une partie des répondants sont assez réticents à propos des manipulations de fonds en crypto-monnaie. Sergeinko a fait remarquer que :

“Bien que la législation en termes de crypto-monnaie évolue d’un pays à l’autre, le manque d’informations sur le sujet peut constituer une barrière à son adoption.”

En dépit de ces circonstances, une grande majorité des répondants affirment que la Blockchain reste le moyen le plus sécurisé dans une politique de rémunération.

Laisser un commentaire