Bitcoin

Le géant japonais de l’internet, GMO, permet à ses 4700 employés d’être payé en Bitcoin

Le géant japonais de l’internet, GMO, permet à ses 4700 employés d’être payé en Bitcoin
Ecrit par Stephane Leroy

Le conglomérat japonais GMO Internet Group a instauré un système de paiement de salaire permettant à ses plus de 4.700 employés de recevoir une partie de leurs salaires en bitcoin.

La GMO Instaure le Système de Paiement de Salaire par Bitcoin

Le leader de l’internet japonais, le groupe GMO, a déclaré que ses employés pouvaient commencer à recevoir une partie de leurs salaires en bitcoin à compter du mois de février de l’année prochaine, pour la période de paie du mois de mars.

Cette alternative sera uniquement disponible pour les employés de GMO Internet Co. S.A. mais s’étendra progressivement sur l’ensemble du groupe.

Selon le site web de la société, GMO internet dispose de 4.710 collaborateurs à plein temps si l’on se réfère aux chiffres du mois de septembre de cette année.

La société a également inscrit 42 filiales sur son site web, qui font partie du Groupe GMO. Ils comprennent GMO Coins, la filiale de crypto-monnaie de la société, et GMO click, une des plus importantes plateformes de FX du monde.

Afin de faciliter le paiement des salaires en bitcoin, la société crédibilise le communiqué suivant :

“Le Groupe GMO Internet a décidé d’instaurer un système qui permet de recevoir une partie du salaire payé en bitcoin dans le but de promouvoir la propriété de monnaie virtuelle chez nos employés à l’interne.”

Le paiement minimum en bitcoin sera de 10.000 yen (environ 88$) pour commencer et la limite supérieure sera de 100.000 yen (environ 881$). A chaque paiement de salaire en yen sera soustrait le montant de paiement en bitcoin payé, en utilisant le cours de change de la GMO Coins exchange. Les employés créant un compte à la GMO Coins exchange  «peuvent recevoir leur bitcoin le même jour que le paiement de leur salaire », explique Nikkei.

La GMO promeut la Crypto de l’intérieur

Après le lancement de sa plateforme de commerce en crypto-monnaie en mai, la GMO a révélé en septembre ses prévisions de commencer une exploitation minière. La société prévoit de dépenser 10 milliards de yen dans les prochaines années pour construire une ferme minière, mais également afin d’étudier et de développer des puces minières de 7nm, 5nm et 3,5nm. En octobre, GMO a   prévoyait déjà  de commercialiser des tableaux miniers équipés de puce de 7nm, à travers la vente de jetons.

Dans l’annonce de lundi, la société a affirmé que  « l’exploitation minière est actuellement en cours de préparation du  lancement des opérations à compter de janvier 2018. »

« Le groupe GMO Internet contribuera au développement des monnaies virtuelles dans le monde, en effectuant des efforts de promotion liés à la monnaie virtuelle à travers le groupe, » a indiqué la société, en ajoutant que :

“Afin de renforcer encore plus ces démarches vers la monnaie virtuelle, il est important pour les employés d’utiliser de manière active la monnaie virtuelle, en améliorant avant tout leur connaissance de la monnaie virtuelle.”

Laisser un commentaire

cinq × 4 =