Bitcoin

L’adoption de bitcoin est entravée par les nombreuses opinions négatives envers la crypto-monnaie

Bitcoin
Ecrit par Rouah Rony

Il faudra faire un bout de chemin avant que le Bitcoin puisse devenir un moyen de transfert de fond universel et de classe mondiale. Selon un acteur du crypto-marché, Jack Mallers, la réticence à embrasser pleinement le Bitcoin est davantage liée à la perception et opinions négatives du public envers cette monnaie numérique.  

Une barrière pour l’adoption du Bitcoin

BitcoinLors de la conférence “MIT Bitcoin expo” tenue il y a deux semaines au MIT, des spécialistes ont abordé les raisons de la résistance du public par rapport au Bitcoin.

Il y a une barrière mentale sérieuse qui doit être brisée en ce qui concerne la relation des gens avec bitcoin et l’actif lui-même “, a déclaré Jack Mallers, le fondateur du portefeuille numérique Zap Lightning Network.

Cette barrière serait surtout dû au fait que le Bitcoin soit considéré comme “pas très utile” et “hautement spéculatif” par une grande partie des potentiels investisseurs. Le développeur blockchain Justin Moon affirme que seul le temps rendra le public moins anxieux vis-à-vis de l’adoption du Bitcoin dans le quotidien car de toute manière, “la plupart des gens ne le prennent pas au sérieux la première fois” qu’ils en entendent parler.

Entre éducation et réglementation

Pierre Rochard, le fondateur de Lightning Power Users, avance quant à lui, que la technologie numérique progresse à un rythme si soutenu, que même les amateurs de crypto-monnaies n’arrivent pas à suivre tous les nouveaux développements. Ainsi, cet expert des crypto-monnaies a la conviction qu’il est essentiel d’éduquer le public et de le sensibiliser davantage au bitcoin pour favoriser une adoption massive.

Les gens ne comprenaient pas. Ils n’ont pas compris pourquoi il a de la valeur. Ils ne savaient pas comment s’en servir. Je pense que nous avons juste besoin de beaucoup plus d’éducation.”

Autre l’éducation, l’adoption du Bitcoin pourrait être booster via la considération du Bitcoin par les autorités comme un actif-numérique légitime et légal. Néanmoins, Larry Fink, PDG de BlackRock n’arrive pas à envisager une telle éventualité.

Elle devra en fin de compte être soutenue par un gouvernement. Je ne crois pas qu’un gouvernement autorisera cela s’il n’a pas une idée de la destination de cet argent”, a-t-il rétorqué.

Source:(https://www.ccn.com/bitcoin-adoption-crippled-by-publics-serious-mental-barrier)