Bitcoin

“Le Bitcoin représente un véhicule d’investissement au même titre que l’or”

Bitcoin sur téléphone
Avatar
Ecrit par Aguirre Mimoun

S’opposant au mythe très populaire que le Bitcoin symbolise le futur de l’argent, le PDG de Block One a souligné que la crypto-monnaie représenterait un des véhicules d’investissement les plus rentables du siècle.

Le Bitcoin, un investissement rentable?

Le co-fondateur et PDG de Block One, Brendan Blumer, a souligné que le Bitcoin n’est pas destiné à être utilisé comme une forme de paiement. A la place, Block One revendique le fait que que le Bitcoin serait un véhicule d’investissement au même titre que l’or et les actions. 

“Les bitcoins ne sont pas de l’argent et ne le seront jamais – c’est la prochaine génération de #l’or et ils le dépasseront en valeur globale au cours des deux prochaines décennies. (…) Le Bitcoin n’est pas de l’argent, c’est de l’or”, a ajouté Block One. "Le Bitcoin représente un véhicule d’investissement au même titre que l’or"

En contradiction aux affirmations de Bendan Blumer, le milliardaire a affirmé que le Bitcoin ne serait pas adapté ni en tant que véhicule d’investissement ni en tant moyen de paiement lors du forum de Davos 2019.

“La monnaie a deux fonctions : comme moyen d’échange et comme réserve de valeur (…) Le Bitcoin n’est efficace dans aucun de ces deux cas à l’heure actuelle”.

L’oscillation de la valeur du Bitcoin

Parallèlement, le cours du Bitcoin a fluctué de manière intensive sur le marché ces dernières semaines. Après avoir atteint le cap symbolique des 10 000 dollars, le Bitcoin est redescendu dans la région des 9000 dollars. Très volatile, la première crypto-monnaie a perdu plus de 9 % de sa valeur mercredi en se négociant à 9 309 dollars. 

Toutefois, une étude récente réalisée par Arcane Research quelques semaines plus tôt, a annoncé que la volatilité du Bitcoin a été moins intense par rapport à l’année dernière.

Il y a clairement quelque chose de différent avec cette récente hausse des prix par rapport aux mouvements de prix de l’année dernière. Nous n’avons pas vu de forte hausse de la volatilité depuis la fin octobre”, a souligné la firme.

 

/* ]]> */