Bitcoin

Le PDG de Quinone soutient que le Bitcoin atteindra son pic historique d’ici 2019

2019
Ecrit par Rouah Rony

Tandis qu’un an s’est écoulé depuis que le Bitcoin a atteint son sommet historique, la communauté crypto doute sérieusement que la monnaie de Satoshi Nakamoto réalise une telle performance dans un avenir proche, ce qui n’est pas de l’avis de Mike, le PDG de Quinone qui prédit un retour en force du BTC en 2019.

Une envolée du Bitcoin

2019Dans une interview accordée à Bloomberg TV, Kayamori, le PDG d’un exchange japonais, a rassuré les crypto-investisseures sur l’avenir du Bitcoin. Le dirigeant a annoncé que le cours du BTC s’envolera l’année prochaine pour atteindre un nouveau sommet historique en décembre 2019.

Kayamori avance tout d’abord que 2018 n’a pas été porteur pour la crypto-monnaie phare de l’industrie: en quelques mois, le BTC est passé de 20 000 $ à moins de 4 000 $ et la capitalisation boursière des crypto-monnaies s’est dévaluée au fil de l’année écoulée. Le PDG de Quinone a imputé l’état actuel du crypto-marché à un manque de nouveauté, affirmant qu’“il n’y a rien de nouveau, pas de catalyseur” pour redynamiser le marché des crypto-actifs.

Toutefois, 2019 sera plus positive pour le Bitcoin et tous les altcoins de la crypto-sphère grâce à l’entrée massive des investisseurs institutionnels sur le marché.

Le Bitcoin n’a pas encore atteint son creux

L’homme d’affaires japonais ajoute que le Bitcoin n’a pas encore atteint son creux et que son plus bas niveau annuel n’a pas encore été atteint.

Je ne sais pas, je ne sais pas. Personne ne le sait. Toutefois, lorsqu’on examine les tendances historiques et la direction que prennent les choses, je pense que le creux de la vague est proche, a-t-il néanmoins ajouté.

Le Japon est le pays le plus actif en terme d’usage de crypto-monnaies, ce qui expliquerait en partie le sentiment positif de Kayamori, homme d’affaires japonais, vis-à-vis de crypto-monnaies. L’Etat insulaire a d’ailleurs pris des mesures discrètes pour accroître l’adoption des crypto-monnaies tout en mettant en place une réglementation pour protéger les investisseurs. D’ailleurs, plus tôt ce mois-ci, l’Agence japonaise des services financiers (JFSA) a annoncé son intention de réglementer l’émission d’ICOs.

Laisser un commentaire

17 + 9 =