Bitcoin

Les terroristes préfèrent de loin l’argent liquide au Bitcoin

financement du terrorisme
Ecrit par Aguirre Mimoun

La rumeur affirmant que le Bitcoin serait l’instrument privilégié des terrorismes ne serait qu’un mythe, selon un rapport de RAND Corporation. Le rapport en question avance que l’argent liquide reste roi pour les terroristes malgré l’émergence des crypto-actifs sur la scène financière.  

Un rapport qui préserve les crypto-monnaies

BitcoinLa société RAND Corporation a sorti un rapport de 99 pages qui détaille les trois principaux points qui se rapportent aux différentes opérations du financement du terrorisme, à savoir la réception, la gestion et les dépenses de fonds. En ce qui concerne la réception de grosse somme d’argent, le rapport insiste sur le fait que les terroristes préfèrent largement l’argent liquide aux crypto-monnaies.

Il est difficile de gérer ou de dépenser de façon anonyme des sommes importantes pour lesquelles des reçus ont été délivrés, et les crypto-monnaies nécessitent toujours une infrastructure pour être gérées et dépensées, peut-on lire dans un extrait du rapport.

Le rapport affirme d’ailleurs que les terroristes ont très peu d’interaction avec une quelconque crypto-monnaie.

Nous voyons peu de preuves actuelles de l’adoption des crypto-monnaies par les organisations terroristes ou de leur motivation à le faire, mais cela pourrait très bien changer à mesure que les contre-mesures mettront fin au financement et que la technologie des crypto-monnaies évoluera, concède tout de même l’étude.

Peine perdue pour les terroristes

Bien que certaines crypto-monnaies sont axées sur la vie privée, notamment le Monero, RAND ne croit pas que le crypto-sphère actuel fournisse l’anonymat requis par les terroristes.

Aucune crypto-monnaie n’offre uniformément ces caractéristiques aux organisations terroristes ; en particulier, la sécurité des crypto-monnaies actuelles est probablement insuffisante pour les besoins des organisations terroristes, a affirmé le rapport de RAND.

Ainsi, les organisations terroristes n’ont pas manifesté un intérêt massif pour les crypto-monnaies, bien que plus d’un État ait construit sa propre blockchain comme moyen de contrecarrer les sanctions économiques internationales, à savoir, l’Iran.

Source: (https://www.ccn.com/cryptocurrency-isnt-useful-for-terrorists-cash)