Ledger Nano S - The secure hardware wallet
Bitcoin Bitcoin Cash

Piratage: Un exchange japonais promet de rembourser ses utilisateurs après la perte de 60 millions de dollars

piratage de zaif
Ecrit par Aguirre Mimoun

Le piratage de l’exchange Zaif, le 14 septembre dernier, risque d’ébranler une nouvelle fois le marché des crypto-monnaies au Japon après l’attaque de Coinchek en janvier dernier qui a occasionné une perte de plus 600 millions de dollars en crypto-monnaies. Depuis, Zaif a promis de rembourser en totalité les pertes subies par ses utilisateurs.

Une perte de 60 millions de dollars

piratage de zaifLe récent piratage de Zaif serait le deuxième piratage d’envergure survenue au Japon en 2018 après l’attaque de l’exchange Coinchek. Selon les informations révélées par Zaif, des hackers auraient profité d’une brèche de sécurité sur la plateforme pour dérober quelque 6,7 milliards de yens, à peu près 60 millions de dollars, en Bitcoin, Bitcoin Cash et Monacoin, dont 40 millions appartenaient à ses utilisateurs.

Ce mardi, Tech Bureau, l’entreprise propriétaire de Zaif, a informé que le piratage s’est produit dans l’après-midi du 14 septembre. Selon Nikkei, l’exchange n’a détecté l’attaque que trois jours après, soit le 17 septembre dernier, avant de suspendre temporairement le dépôt et les retraits sur la plateforme.

Tech Bureau a vendu une grande partie de ses actions à Fisco Digital Asset Group, une société de services financiers cotée en bourse au Japon, pour avoir les fonds nécessaires pour compenser les pertes de ses utilisateurs et aurait obtenu près de 45 millions de dollars grâce à ce procédé.

Les pertes n’ont pas encore été déterminées

Zaif a révélé que  5 966 bitcoins ont été volés à la suite de la brèche de sécurité, mais cependant  la plateforme de trading n’indique pas la quantité exacte de Monacoin (MONA) et de Bitcoin Cash (BCH) volés par les pirates informatiques.

La raison pour laquelle il n’est pas possible de déterminer la quantité pour le moment est que le serveur de l’exchange n’est pas redémarré tant que la sécurité n’a pas été confirmée afin d’éviter des dommages secondaires, a expliqué les responsables de l’exchange.

Suite aux récents événements, la FSA pourrait durcir les normes et les mesures visant à réglementer les exchanges de crypto-monnaies et pourrait être beaucoup plus réticent à délivrer des licences d’ exploitation. L’agence gouvernementale mène actuelle une enquête sur le piratage de Zaif.

Laisser un commentaire

cinq − un =