Bitcoin Ethereum

Vitalik Buterin: ”l’intérêt porté sur les ETFs est exagéré”

l'adoption de masse
Ecrit par

Le co-fondateur de l’Ethereum, Buterin Vitalik, estime que l’attention accordée aux ETFs Bitcoin et ethereum est exagérée. Depuis quelque temps, en effet, les investisseurs ont  scruté la moindre réaction de part la SEC, l’autorité financière américaine, qui devrait, dans quelques mois, se prononcer sur lancement de fonds indiciels adossés aux crypto-monnaies.

L’engouement autour des ETFs Bitcoin est exagéré

l'adoption de massePar le biais d’un tweet posté sur sa page personnelle, Vitalik Buterin a incité la communauté crypto à se concentrer davantage sur les moyens de multiplier l’usage des crypto-monnaies dans le quotidien et développer, par la même occasion, l’adoption de masse de ces actifs virtuels. Le cofondateur d’Ethereum déplore également l’immense intérêt porté sur le possible lancement des ETFs bitcoin et ethereum sur le marché boursier.

Je pense qu’il y a trop d’engouement sur le ETFS Bitcoin/Ethereum et pas assez d’intérêt pour faciliter l’accès d’un plus grand nombre  aux crypto-monnaies… Il est vrai que les ETFs est meilleur pour les prix du marché mais faciliter l’accès aux crypto-monnaies est bien meilleur pour l’adoption de masse, a ainsi écrit Vitalik Buterin sur Twitter.

Dans ses déclarations, l’ancien informaticien explique que les ETFs pourraient faire flamber les cours du Bitcoin et de l’Ethereum et qu’il serait ainsi difficile pour une personne à faible revenu d’acheter du BTC et l’ETC. Vitalik Buterin préconise de “ mettre en vente des cartes crypto-monnaie de 5 à 100$ dans des magasins physiques afin que tout le monde puisse en acheter aisément“.

Une adoption de masse encore pour “5 à 6 ans”

Le milliardaire Mike Novogratz rejoint le fondateur de l’ethereum sur certains point et affirme que l’adoption de masse des crypto-monnaies est un problème central pour l’industrie. Mike Novogtraz pense en  que l’adoption de masse de la technologie des crypto-monnaies ne se verra que dans cinq à six ans en raison de certains risques liés à cette industrie encore nouvelle et le peu d’expérience des investisseurs.

Vous ne verrez pas d’adoption de masse qu’au moment où l’utilisation des crypto-monnaies ne sera plus considérée comme une expérience nouvelle et cela ne passera que dans cinq à six ans, a ainsi rétorqué l’homme d’affaires.

 

Laisser un commentaire

quatre × 4 =