Blockchain

Espagne: Le parti au pouvoir propose l’utilisation de la Blockchain au service de l’administration

Administration Blockchain Espange
Avatar
Ecrit par Aguirre Mimoun

Les premiers cas d’utilisation concrets de la blockchain au niveau administratif commencent à émerger, comme l’atteste la création d’une identité numérique en Suisse basée sur cette technologie. En Espagne, le parti au pouvoir vient de proposer une nouvelle loi pour employer des solutions Blockchain au service de l’administration.

L’administration espagnole basée sur la Blockchain

En Espagne, le parti au pouvoir, Partido Popular, vient de proposer un projet de loi visant à utiliser la Blockchain dans l’administration publique espagnole. Appuyée par 133 députés, la proposition législative a été présentée au congrès ce 22 juin et annoncée sur le site officiel de l’Etat quelques jours plus tard.

Pour l’instant, l’ensemble des députés examinent la proposition pour déterminer la faisabilité et la pertinence de l’initiative proposée par le parti populaire espagnol. Aucun détail précis n’a encore été divulgué par les autorités mais si la proposition est acceptée, la mise en place d’une administration basée sur la Blockchain pourra être initiée avant la fin de l’année.

En février dernier, Partido Popular avait déjà montré sa volonté de développer “la technologie des registres distribués” dans le pays en réduisant les impôts des entreprises qui utilisent la Blockchain. En mars dernier, un autre parti, Ciudadanos, a proposé la mise en place d’une réglementation “plus claire” pour régir les crypto-monnaies dans le pays.

L’Estonie, un modèle en Europe

Espagne: Le parti au pouvoir propose l’utilisation de la Blockchain au service de l'administrationAvec 99% des services publics accessibles en ligne, l‘Estonie est un modèle à suivre dans l’utilisation de nouvelles technologies au service de l’administration. A ce titre, le premier ministre français, Edouard Philippe, a salué l’engagement de l’Estonie dans les nouvelles avancées en affirmant qu’il est “l’exemple en matière d’e-administration” .

Dans un de ses discours, Emmanuel Macron a souligné qu’il était important de moderniser l’administration en adoptant des démarches administratives plus “dématérialisées d’ici 2022, excepté pour la première délivrance des documents d’identité officiels qui requiert un processus spécial.

Ces pratiques avant-gardistes pourront être rendues possibles grâce à l’utilisation de la technologie de la Blockchain à tous les différents niveaux administratifs d’un pays.

/* ]]> */