Blockchain

La Banque mondiale prévoit d’émettre des obligations à l’aide de la blockchain

commonwealth bank of australia

La banque mondiale tente de s’emparer progressivement de la technologie blockchain. En effet, la grande institution financière vient de mandater la Commonwealth Bank of Australia (CBA) pour créer un réseau blockchain permettant d’émettre des obligations accessibles aux investisseurs.

Des obligations émises sur la blockchain

russes commonwealth bank of australia Dans un communiqué,  la commonwealth Bank of Australia (CBA) a annoncé son intention de mettre en place la première obligation au monde à être ” créée, attribuée, transférée et gérée à l’aide de la technologie blockchain “ grâce à une plateforme baptisée “bond-i”.

En ce qui concerne les détails du projet en cours, la CBA envisage de faire appel à une blockchain privée Ethereum, mais reste tout de même ouvert à d’”aux alternatives” citant ainsi que  ” d’autres  blockchain se développent rapidement “. A l’occasion, James Wall, un haut dirigeant de la banque australienne a commenté la nouvelle initiative en déclarant:

Nous croyons que cette transaction sera révolutionnaire et démontrera comment la technologie blockchain  peut servir de plateforme de facilitation pour les différents participants.

La Banque Mondiale, à l’origine de la création de la plateforme “bond-i”, aurait demandé à la CBA pour trouver une solution blockchain permettant de simplifier la mobilisation de capitaux, la négociation de titres, l’accélération des opérations bancaires et le renforcement de la surveillance réglementaire. A ce titre, la Banque mondiale émet près de 50 à 60 milliards de dollars d’obligations par an pour le développement durable dans les économies émergentes.

La CBA, une candidat de taille pour exploiter la blockchain

La CBA n’a pas été choisie au hasard par la banque mondiale pour conduire à bien un projet blockchain. Pas plus tard qu’en mois de juillet, la banque australienne a annoncé le succès d’une expérience commerciale visant à tester la capacité de la technologie blockchain à améliorer la supply chain et la chaîne d’approvisionnement dans le cadre de l’envoi de  17 tonnes d’amandes de l’Australie à l’Allemagne.

Le directeur général de CBA, Alex Toone, a toujours souligné la capacité de l’entreprise bancaire à s’adapter aux nouvelles technologies et suite à une première réalisation dans l’industrie de la blockchain le mois dernier, il déclara:

En développant une nouvelle plateforme reposant sur les technologies émergentes, notamment la blockchain nous avons été en mesure de prouver un concept de modernisation du commerce mondial.

 

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com