Blockchain

UNICEF soutient des projets liés à la Blockchain

UNICEF

100 000 dollars seront investis dans six entreprises par le Fonds d’innovation de l’UNICEF pour contribuer aux développements de projets liés à la Blockchain.

UNICEF :Utiliser la technologie émergente pour résoudre des problèmes mondiaux

UNICEF soutient des projets liés à la BlockchainCette mesure s’inscrit dans le cadre de l’initiative globale de l’UNICEF visant à utiliser des contrats intelligents pour améliorer l’efficacité organisationnelle via une approche systémique ainsi que la connaissance et la compréhension de la technologie du grand livre distribué.

Ce financement sera accordé à 6 sociétés de développement d’application web, à savoir la société argentine de développement de logiciels Atix Labs, les sociétés mexicaines Onesmart et Prescrypto, la startup indienne Statwig, la startup tunisienne Utopixar et la société bangladeshi W3 Engineers. Elles rejoindront les 20 autres startups technologiques qui sont déjà gérées par le Fonds d’innovation de l’UNICEF.

Ces entreprises auront pour mission de construire distinctement des modèles et des systèmes de résolution des problèmes mondiaux comme la transparence au sein des soins de santé, l’accès aux communications mobiles, et enfin la capacité d’attribuer des fonds et des ressources aux initiatives sociales.

UNICEF, engagé à promouvoir la technologie émergente

Le Fonds d’innovation de l’UNICEF a été créé particulièrement pour financer les technologies de démarrage et les logiciels libres dont peuvent bénéficier les enfants.

Chris Fabian, le Conseiller principal à l’UNICEF Innovation a d’ailleurs déclaré que la technologie Blockchain n’est encore qu’à ses débuts et qu’elle peut facilement tomber en échec. Pourtant, il voit déjà comment et où utiliser cette technologie pour créer un monde meilleur.

En février, une campagne de charité fut lancée par l’UNICEF, en sollicitant les gamers d’utiliser leurs ordinateurs pour miner de l’Ethereum (ETH) et par la suite offrir leurs gains aux enfants syriens vulnérables.

Laisser un commentaire