Blockchain Cryptos

Alibaba nie le “partenariat” avec l’extension de navigateur Lolli

Alibaba
Avatar
Ecrit par Aguirre Mimoun

Quelques jours auparavant, Lolli, l’extension de navigateur web, a annoncé son partenariat avec Alibaba. Toutefois, Alibaba vient de démentir l’authenticité de cette soi-disant collaboration.

Une “fake news” relayée massivement 

La nouvelle d’un partenariat entre l’extension de navigateur web Lolli et Alibaba a fait grand bruit dans l’écosystème crypto. L’accord conclu entre les deux sociétés consistait à mettre en place un système de récompense en Bitcoin sur la plateforme Alibaba. Ainsi, en fonction des achats effectués, les utilisateurs pouvaient espérer recevoir des fractions de Bitcoin.    Alibaba nie le "partenariat" avec l’extension de navigateur Lolli

“Notre partenariat permet à nos utilisateurs de gagner des millions de bitcoins gratuits sur des millions de produits en ligne chaque jour. L’élément le plus important de ce partenariat est sans doute qu’il soutient notre mission de connecter le monde entier par le commerce”, a annoncé le PDG de Lolli. 

Toutefois, Alibaba nie avoir scellé un quelconque partenariat avec Lolli. Lolli “n’a jamais eu le droit de revendiquer un partenariat avec Alibaba.com ou d’impliquer un partenariat avec le Groupe Alibaba”, a souligné le groupe.

Un malentendu mis en lumière

Toutefois, le PDG de Lolli, Alex Adelman persiste sur le fait qu’Alibaba s’est engagé formellement à collaborer avec sa société.

“Depuis le mois de mai, nous sommes partenaires d’Alibaba Group. Nous avons généré des ventes significatives sur AliExpress et distribué des récompenses en Bitcoin à nos utilisateurs.”

Selon le responsable de la communication de Lolli, Aubrey Strobel, Alibaba.com aurait testé les services de récompense en Bitcoin de Lolli pendant la journée de “Singles Day”, une fête chinoise destinée aux jeunes célibataires.

“Alibaba.com a testé notre service durant 24 heures. Ils ont ensuite décidé de désactiver le partenariat sans raison, en contravention avec les termes du contrat”, souligne le haut responsable.

 

/* ]]> */