Cryptos

Binance coin: Binance déliste son propre token en Ouganda  

Logo Binance
Avatar
Ecrit par Rouah Rony

Sans prendre garde, l’exchange Binance a retiré à la côte le paire de négociation BNB/UGX en Ouganda. Ainsi, la plateforme de trading a décidé de ne plus négocier son token natif sur le  marché Ougandaise, faute de rentabilité.

Un retrait de Binance coin 

Selon un communiqué publié le 9 septembre, la plateforme de Binance en Ouganda a officialisé le retrait des transactions en Binance coin. La plateforme commencera à retirer à la côte la crypto-monnaie à partir de 17 septembre. D’ici là, les clients sont encore autorisés à échanger des tokens BNB. En revanche, les retraits effectués avec le token resteront valable jusqu’au 06 septembre.

Suite à cette initiative, Binance semble montrer une certaine impartialité vis-à-vis de sa propre crypto-monnaie. Pour l’instant, le groupe s’est seulement contenté d’indiquer que son token “n’était pas conforme avec les normes de négociations”.Binance coin: Binance déliste son propre token en Ouganda  

“Malheureusement, lorsque cette norme de négociation n’est pas respectée, leur performance est soumise à un examen et peut entraîner la radiation de la côte du jeton”, a indiqué Binance. 

Plus précisément, le token BNB ne présente pas suffisamment de liquidités et de volumes pour continuer à être listé sur Binance Ouganda, selon les normes édictées parla plateforme. 

Une nouvelle vague de suppressions 

D’autres tokens pourraient subir le même sort que Binance coin. En effet, Binance examine périodiquement les volumes de tokens sur ces plateformes disséminées à travers le monde en vue d’éventuels retraits. 

“Chez Binance.co.ug, nous examinons périodiquement le volume des transactions et la liquidité des actifs que nous cotons pour nous assurer que notre niveau élevé de qualité est respecté”,, a souligné la firme internationale.

Toutefois, le retrait sur BinanceCoin en Ouganda permet de mettre en lumière une réalité crue du continent africain. En effet, le manque de volume du BNB pourrait indiquer que l’Ouganda n’est pas encore très porté sur les altcoins. Toutefois, le Bitcoin commence à pénétrer doucement le marché ougandais ainsi que sur l’ensemble du continent africain.

 

/* ]]> */