Cryptos

Calibra : Facebook continue de recruter en masse malgré la crise 

facebook sur smartphon et ordinateur portable
Avatar
Ecrit par Aguirre Mimoun

Bien que les annonces de licenciement de masse sont monnaie courante en cette période de crise, l’équipe de Calibra (le cryptowallet pour Libra) continue à gonfler ses rangs avec le recrutement prochain de 50 nouveaux employés.

Facebook en recherche de talents

Calibra a annoncé le renforcement de son équipe avec le recrutement de 50 nouveaux salariés. Pour rappel, Calibra est le portefeuille numérique dédié au système de paiement Libra.  Ces nouvelles recrues soutiendront la croissance future de Calibra dont le développement “serait d’une importance capitale” pour l’émission de la crypto-monnaie Libra, a annoncé récemment le géant technologique.Calibra : Facebook continue de recruter en masse malgré la crise 

Cette stratégie de recrutement survient quelques jours après que Facebook ait finalisé les derniers détails concernant son projet de crypto-monnaies.

   “En cette période d’incertitude mondiale, nous continuons à investir dans notre équipe située à Dublin. Nous recrutons activement des experts en matière de fraude, de conformité, de gestion des effectifs et de service à la clientèle pour élargir notre équipe d’exploitation qui soutient le portefeuille de Libra”, a souligné Laura Morgan Walsh, responsable des opérations de Calibra.

Les développements autour du Libra

De manière générale, les nouvelles recrues seront chargées d’apporter des changements qui répondront aux attentes des régulateurs en matière de crypto-monnaies. Entre-temps, les dirigeants du Libra ont apporté quelques modifications majeures au projet Libra afin de complaire aux autorités réglementaires.

Suite aux nombreux changements opérés, Facebook a décidé de créer une blockchain privée qui diffère de son projet initial de fonder un “système sans permission” dans lequel aucune autorité ne pourrait contrôler le Libra.

La semaine dernière, l’Association Libra a confirmé la sortie officielle du stablecoin dans le courant du mois, une perspective qui inquiète la plupart des autorités réglementaires. En Suisse, l’autorité financière Finma insiste “sur l’importance d’une coordination internationale pour surveiller des activités comme celles déployées par l’association Libra”.

 

/* ]]> */