Cryptos Régulation

Coinhouse obtient la première licence crypto délivrée par l’AMF

Tour Eiffel
Avatar
Ecrit par Steph Benichou

Coinhouse aurait obtenu le premier agrément optionnel délivré par l’AMF, un sésame qui lui permettra d’améliorer son image et d’acquérir plus de légitimité auprès des investisseurs français.

Une licence en poche 

La plateforme aurait acquis la première licence PSAN délivrée par l’Autorité monétaire française lui conférant le droit de promouvoir ses services sur le territoire français. En effet, sans cette licence, aucune crypto-entreprise n’est autorisée à émettre une campagne publicitaire destinée aux utilisateurs français.

Suivant les directives de l’autorité financière, Coinhouse se serait également enregistré auprès de l’AMF. Coinhouse obtient la première licence crypto délivrée par l’AMF

“L’enregistrement sera bientôt obligatoire pour effectuer des activités d’achat/vente et de conservation sur les crypto-monnaies en France, mais la licence sera importante pour l’image de marque”, a déclaré Sandrine Lebeau, la directrice de la conformité et des risques chez Coinhouse.

Suite à cet enregistrement, Coinhouse ambitionne de développer davantage ses activités en France.

Les dossiers d’enregistrement s’empilent 

Pour soutenir la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, les autorités ont exigé que les crypto-entreprises s’enregistrent auprès de l’AMF dans les plus brefs délais. Depuis cette prérogative, les demandes d’enregistrement déposées auprès l’AMF se sont multipliées.

“A ma connaissance, au moins cinq autres acteurs de la cryptographie, y compris des non-français, sont en discussion avec l’AMF pour obtenir les statuts d’enregistrement”, a déclaré Hubert de Vauplane, l’associé du cabinet d’avocats Kramer Levin Naftalis & Frankel.

Toutefois, toutes crypto-entreprises qui désirent s’enregistrer auprès de l’AMF, doivent appliquer une “politique stricte de connaissance du client”.

 

/* ]]> */