Cryptos Régulation

Contre tout attente, la Chine sortira sa crypto-monnaie émise par une banque centrale (CBDC)

Chine
Ecrit par

La Chine est connue pour sa politique répressive vis-à-vis des projets relatifs aux crypto-monnaies. Ainsi, plusieurs personnes ont été interpellées par le projet de la Banque populaire de Chine d’émettre sa propre crypto-monnaie, une crypto-monnaie qui serait loin de respecter la vision établie par Satoshi Nakamoto, le créateur du Bitcoin…

Entre amour et haine pour les crypto-monnaies

ChineCes dernières années, la Chine s’est engagée à restreindre les secteurs liés de près et de loin aux crypto-monnaies. Mais paradoxalement, la deuxième puissance économique mondiale n’a cessé de  faire des recherches sur les innovations liées à la blockchain et aux crypto-monnaies: depuis 2016, la Chine a déposé plus de 78 brevets en rapport avec ces deux technologies et serait classé 5ème parmi les pays ayant été les plus prolifiques dans l’acquisition de brevets blockchain.

Depuis, le Banque populaire de Chine a mis un pied concret dans la crypto-sphère en engageant des développeurs et des spécialistes économiques pour mettre en place et émettre une monnaie numérique via la blockchain. Selon les informations distillées au compte-gouttes, le projet a été initié par Zhou Xiaochuan, vice-gouverneur de la Banque populaire de Chine.

Quant au sous-gouverneur, celui-ci informe que la crypto-monnaie émise par la banque centrale chinoise (CBDC) a pour vocation de remplacer à long terme la monnaie fiduciaire et de réduire les risques associés au blanchiment d’argent et à d’autres crimes financiers.

Un contrôle renforcé par la crypto-monnaie

La futur crypto-monnaie émise par la Chine est loin de respecter la vision de Satoshi Nakamoto ou de plusieurs développeurs de crypto-monnaies. En effet, contrairement aux monnaies numériques décentralisées déjà sur le marché, la crypto-monnaie souveraine a pour but de permettre au gouvernement chinois de contrôler les transactions effectuées par les citoyens.

D’après l’examen fait par Bloomberg, certains des brevets déposés par le PBoC révèlent que le gouvernement veut non seulement suivre les transactions quotidiennes de ses citoyens, mais il veut exiger que toutes les banques fassent un rapport sur les demandes d’emprunt effectuer par les entreprises en particuliers.

Bien que l’idée d’un CBDC chinois aurait pu enthousiasmer les crypto-investisseurs, il ne répond pas aux besoins de la communauté crypto qui cherche avant tout une crypto-monnaie entièrement décentralisée et ne pouvant pas être contrôlée par aucune institution gouvernementale.

 

Laisser un commentaire

deux × 1 =