Cryptos

Cryptogem Global défie la banque centrale du Zimbabwe avec le lancement d’un exchange P2P

cryptogem global

Un nouveau exchange décentralisé (DEX) fera son apparition au Zimbabwe, au mépris de la Banque centrale du pays qui applique actuellement une politique répressive à l’encontre des plateformes de crypto-monnaies dans le but d’affaiblir l’industrie des actifs virtuels.  

Le premier DEX sur le territoire zimbabwéen

cryptogem globalCryptogem Global, un nouvel exchange “peer-to-peer”’ a ouvert ses portes à Harare, dans la capitale du Zimbabwe. La plateforme décentralisée permet aux Zimbabwéens d’acheter et de vendre du Bitcoin sans passer par des intermédiaires ou institutions financières traditionnelles.

Le DEX possède un argument de taille pour faire basculer le plus de monde vers ses services de trading: en effet, “Cryptogem Global est une plateforme de trading où les gens du monde entier peuvent échanger leurs devises locales et leur monnaie électronique contre du bitcoin “, a précisé Melissa Mwale, co-fondatrice et directrice générale de Cryptogem Global.

L’idée de départ selon Melissa Mwale, était de créer une plateforme sans frontières qui ne limitera pas les échanges de fonds en crypto-monnaies à un pays particulier, un pari réussi selon les affirmations de la dirigeante. L’exchange permet à “un citoyen du Zimbabwe d’acheter à quelqu’un au Royaume-Uni’ en intégrant plusieurs passerelles de paiement, à savoir “ Paypal, Skill ou Western Union”.

Une répression de la Banque centrale

Dans un climat d’incertitude vis-à-vis des crypto-actifs, la banque centrale du Zimbawe a fait connaître une nouvelle mesure visant à interdire aux banques de fournir leurs services aux crypto-entreprises, paralysant ainsi le trading de crypto-monnaies dans le pays. Cette décision a jeté un froid sur les activités de deux exchanges zimbabwéens qui ont décidé de fermer leur porte.

Une tentative antérieure de la Banque de réserve du Zimbabwe de fermer directement l’exchange Golix avait été annulée par la Haute Cour, qui avait jugé que John Mangudya, gouverneur de la banque centrale, n’avait pas compétence directe sur l’industrie des crypto-monnaies.

Cryptogem Global, quant à lui, prend le dessus sur l’interdiction de la Banque centrale via la création d’un exchange décentralisé qui ne requiert pas obligatoirement un accès à aux services bancaires nationals.

 

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com