Cryptos

Deux Canadiens condamnés à des peines de prison pour vol de crypto-monnaies 

Deux Canadiens condamnés à des peines de prison pour vol de crypto-monnaies 
Avatar
Ecrit par Rouah Rony

Le couperet est tombé pour deux ressortissants canadiens accusés d’avoir dérobé plus de 23,2 bitcoins. En effet, les malfrats auraient été condamnés à des peines de prison.

Une peine exemplaire

Deux ressortissants ont été condamnés à deux ans de prison par le ministère américain de la justice pour fraude aux crypto-monnaies. Ainsi, Karanjit Khatar, 23 ans et Jagroop Khatkar, 24 ans, ont ainsi écopé d’une peine de prison ferme pour avoir dérobé plus de 23,3 bitcoins à une citoyenne américaine. Deux Canadiens condamnés à des peines de prison pour vol de crypto-monnaies 

En 2017, les deux crypto-arnaqueurs auraient réussi à soutirer des informations sensibles  aux utilisateurs de HiBTC en se faisant passer pour des représentants du service clientèle de la plateforme. Par ce procédé, ils auraient récolté les données personnelles leur permettant d’infiltrer le crypto-wallet de leur victime. En tout, ils auraient réussi à dérober plus de 23,3 bitcoins estimés à 119 000 dollars au prix du marché actuel.

Un style de vie somptueux

Les crypto-arnaqueurs se sont partagés  leur butin en crypto-monnaies et auraient mené par la suite un style de vie somptueux. Pour sa part, Karanjit Khatkar aurait acheté une voiture de marque Mercedes pour la somme de 40 000 dollars. Ce dernier aurait dilapidé le reste de ses gains mal acquis en jouant dans des casinos.

La victime, une femme de 63 ans, sera dédommagée à hauteur de 143 000 dollars pour les pertes qu’elle a subies. Toutefois, cette dernière ne semble pas tenir aux deux arnaqueurs.

“Je suis désolée pour eux. J’ai un fils qui a 27 ans. J’espère qu’ils pourront transformer leur intelligence en quelque chose de plus bénéfique”, a-t-elle annoncé lors de son témoignage devant le tribunal.

Ces dernières années, les crypto-arnaqueurs ont redoublé d’ingéniosité pour appâter leurs proies. Ainsi, pas plus tard que la semaine dernière, une application qui permet de suivre en temps réel les informations sur le coronavirus aurait caché un dangereux ransomware : une fois installé, le logiciel malveillant crypte les données des utilisateurs et demande des rançons en crypto-monnaies pour fournir les clés de décryptage. 

 

/* ]]> */