Cryptos Régulation

Electricité : des députés français veulent proposer des tarifs préférentiels aux mineurs de crypto-monnaies

France
Ecrit par

 Deux députés français pro-crypto ont exposé quelques jours auparavant 20 propositions devant le Parlement visant à accélérer l’adoption de la technologie blockchain et des crypto-monnaie en France. Parmi les propositions effectuées par les deux hommes politiques figure une recommandation qui insiste sur la réduction du tarif en électricité proposé aux mineurs de crypto-monnaies.

La France, un centre de minage en devenir

FranceDans le cadre d’un examen visant à explorer la mise en œuvre de la blockchain et des crypto-monnaies dans l’économie française au sein du Parlement, deux députés pro-crypto, Jean-Michel Mis et Laure de La Raudière, ont présenté une proposition qui a pour but de donner plus d’importance aux activités de minage de crypto-monnaies en France. Si ladite proposition est approuvée, de nouvelles mesures seront mis en place pour offrir aux crypto-entreprises des conditions favorables à leur développement.

Concernant particulièrement les mineurs de crypto-monnaies, Jean-Michel Mis préconise l’application d’un tarif d’électricité préférentiel pour ce secteur d’activité rattaché directement aux crypto-monnaies. Le député français estime que les mineurs  devraient être bien répartis dans le monde car le minage ne profite actuellement qu’aux grands opérateurs chinois et américains qui représentent à eux seuls une part importante de cette industrie en pleine croissance.

Nous devons avoir nos propres fermes de minage ici en France”, a déclaré le législateur français.  

La France peut satisfaire aux demandes en électricité des mineurs

La France est un terrain favorable à la croissance des activités de minage étant donné que le pays applique des tarifs en électricité abordables par rapport à d’autres Etats européens.  Près de 60 réacteurs nucléaires représentent plus de 70 % de la production totale d’électricité du pays. Selon les données compilées par Statista, les tarifs d’électricité en France étaient en moyenne de 0,19 $ le kilowattheure en 2018 contre 0,33 $  en Allemagne.

Lors de la présentation de leur rapport cette semaine, les deux législateurs ont averti que la France ” ne devrait pas manquer le train à grande vitesse “. Ils ont vivement conseillé le gouvernement français d’allouer 500 millions d’euros (568 millions de dollars) pour soutenir le développement de l’industrie des crypto-monnaies et de la blockchain  jusqu’en 2022.

 

Laisser un commentaire

vingt − deux =