Cryptos Exchanges

Environ 200 sociétés étrangères cherchent à pénétrer le crypto-marché japonais

Japon
Ecrit par Aguirre Mimoun

L’Agence japonaise des services financiers, la FSA, seraient débordé par les dossiers de crypto-entreprises qui effectuent des demandes afin de pénétrer le crypto-marché japonais. Selon les informations révélées par la FSA, plus de 190 entreprises ont exprimé leur intention d’offrir leur service sur le sol nippon.

Un marché qui attire les entreprises

JaponLe Japon ne s’est jamais caché de son engouement pour les crypto-monnaies, des actifs virtuels qui sont au centre de l’attention des citoyens japonais.  L’Agence japonaise des services financiers (FSA) a confirmé mercredi que “plus de 190 opérateurs ont exprimé leur intention d’entrer sur le marché, y compris dans le cadre d’une consultation préliminaire ou d’une demande d’enregistrement.”

Les demandes auraient explosées ces deux derniers trimestres. En mois d’août, la FSA avait déclaré que 160 opérateurs avaient exprimé leur intention d’entrer sur le marché japonais, un chiffre qui aurait augmenté vers le mois de décembre. Parmi les entreprises qui ont fait leur demande auprès de la FSA pour s’implanter au Japon, on compte Line Corp., Money Forward Inc. et Drecom Co. Ltd, Yamane Medical Corp, Adways Inc, Avex Inc, Daiwa Securities Group, Samurai & J Partners, Appbank Inc, I-Freek Mobile Inc, Forside Co. Ltd. et Fasteps Co. Ltd

Il y a actuellement 16 exchanges de crypto-monnaies au Japon qui tentent de s’imposer sur un marché en pleine expansion.

De nombreux stratégies pour infiltrer le marché japonais

De nombreuses entreprises rusent pour entrer légalement sur le marché japonais en passant ou non par la FSA. En septembre, l’exchange japonais Zaif qui a été la cible d’un piratage a été repris par  Fisco Exchange Inc, ce qui permet entre autres à FISCO d’opérer indirectement au Japon via sa nouvelle filiale. La crypto-entreprise Madison Group a annoncé son plan d’acquérir une participation dans Bitocean, une plateforme de trading enregistrée auprès de la FSA.

Néanmoins malgré cet engouement des crypto-entreprises pour le crypto-marché japonais, des entreprises locales commencent à se rétracter progressivement du secteur en raison de la baisse de prix des crypto-monnaies, notamment  GMO, une entreprise technologique japonaise qui a annoncé qu’il ne fabriquera plus ni ne vendra des matériels de minage à l’avenir.

 

Source: https://www.coindais.com/more-than-190-companies-want-to-enter-japanese-cryptocurrency-market/