Cryptos

Etats-unis: le Bitcoin s’érige comme une nouvelle arme de protestation

protestation Etats-unis
Avatar
Ecrit par Aguirre Mimoun

Alors que les manifestations anti-policières prennent une ampleur sans précédent aux Etats-unis, plusieurs personnalités de la crypto-industrie appellent les citoyens à brandir le Bitcoin en signe de protestation contre le pouvoir en place. 

Bitcoin, symbole de l’indépendance 

A travers le monde, les manifestants arborent souvent le symbole du Bitcoin pour manifester le mécontentement face aux décisions politiques. En effet, ne se soumettant à aucune autorité centrale, la technologie du Bitcoin serait considérée comme un signe évident du contre-pouvoir. Etats-unis: le Bitcoin s'érige comme une nouvelle arme de protestation

En marge des émeutes survenues le lendemain de la mort George Floyd, plusieurs personnalités de la crypto-industrie, notamment le PDG de Binance, ont fortement incité les manifestants à brandir le symbole du Bitcoin en signe de protestations contre les violences policières. Entre-temps, le PDG de Ripple, Brad Garlinghouse, a quant à lui, annoncé qu’il soutenait ” tous ceux qui se battent pour sauver des vies noires”. 

La monnaie du peuple 

En raison de son indépendance par rapport aux systèmes monétaires établis, beaucoup considère le Bitcoin comme représentant l’argent du peuple. En 2019, les pro-démocrates hongkongais avaient vivement encouragé l’adoption des crypto-monnaies pour ne plus dépendre des autorités financières du pays. Plusieurs Gilets Jaunes avaient également revendiqué leur soutien au Bitcoin pour signifier leur colère aux élites politiques françaises.

“Les manifestations à Paris sont un développement intéressant des inégalités à travers le monde. Les gens n’en peuvent plus des gouvernements utilisant la planche à billets, qui augmente le coût de la vie et accentue la pauvreté”, a annoncé Anthony Pompliano, un célèbre crypto-trader.

Les experts soulignent que le Bitcoin et les manifestations anti-gouvernementales convergent sur un point essentiel: la remise en cause du pouvoir institutionnalisé.

 

/* ]]> */