Cryptos

États-Unis : le FBI exprime sa méfiance vis-à-vis des crypto-monnaies 

réglementation
Ecrit par Steph Benichou

Christopher Wray, le directeur du FBI, a exprimé récemment ses préoccupations grandissantes vis-à-vis de la crypto-industrie. Selon ce dernier, les risques associés à cet ensemble d’actifs s’intensifieront dans le futur.

Les crypto-monnaies, outils criminels ?

Bitcoin sur téléphoneLors de son discours devant le sénat américain tenu ce 5 novembre, Christopher Wray, le directeur du Federal Bureau of Investigation (FBI), a exprimé ses inquiétudes quant au caractère anonyme des crypto-monnaies. En effet, cette nouvelle catégorie d’actifs basés sur la technologie blockchain serait l’outil parfait pour réaliser des transactions intraçables et indétectables par les autorités financières américaines.

“Pour nous, les crypto-monnaies sont déjà un problème important et nous pouvons facilement prévoir que les choses iront en s’aggravant. Il m’est plus difficile de dire si une réglementation particulière changerait la donne”, a annoncé Christopher A. Wray, le directeur du FBI.

Cet anonymat des crypto-monnaies serait entièrement profitable aux criminels qui peuvent s’en servir pour financer leurs activités et blanchir de l’argent sans être inquiétés par les gendarmes financiers.

Garder un oeil sur les crypto-actifs

En attendant, Wray a annoncé que le FBI garde un œil vigilant vis-à-vis des crypto-monnaies et se penche sur de nouveaux outils pour améliorer la traçabilité des crypto-transactions.

Jeudi dernier, lors d’une conférence contre le terrorisme à Melbourne, le ministre australien de l’Intérieur, Peter Dutton, a annoncé que les terroristes parviennent à obtenir des financements de leurs sympathisants grâce à l’anonymat offert par les crypto-monnaies.

“L’anonymat offert par ces technologies permet aux financiers du terrorisme d’obscurcir leurs activités”, a-t-il déclaré lors de la conférence.