Cryptos

Hardfork : Ethereum réduit considérablement le temps de confirmation d’un bloc

blockchain en boule
Avatar
Ecrit par Rouah Rony

Le Hard fork Miur Glacier a été déployé sur la Blockchain Ethereum au premier jour de l’an. Suite à cette mise à jour, le temps de confirmation d’un bloc Ethereum a été réduit de 25%.

La validation des blocs Ethereum

Le 2 janvier 2020, le hard fork Miur Glacier a été programmé au niveau du bloc 9 200 000 du réseau Ethereum. Suite à ce changement mineur de protocole, le temps de confirmation d’un bloc a été réduit de manière drastique. Hardfork : Ethereum réduit considérablement le temps de confirmation d’un bloc

Selon les données rapportées par le site Etherscan, du 2 au 4 janvier, la validation d’un bloc Ethereum a pris en moyenne 17,6 secondes, soit un gain de temps de 25 % pour les mineurs. Un jour avant l’implantation du hard fork, les mineurs ont créé 4 980 nouveaux blocs et 10 237 ETH sur la blockchain. En comparaison, le 4 janvier dernier, les mineurs auraient créé plus de 6 570 nouveaux blocs et 13 437 ETH.

Un hardfork réussi 

Afin de retarder “la difficulty bomb”, ou encore la bombe de difficulté, les développeurs ont implémenté le protocole Muir Glacier. Pour rappel la “difficulty bomb” est un événement qui survient tous les 100 000 blocs et visent à augmenter d’un cran la difficulté de miner une crypto-monnaie.

Selon Ethereum France, le hardfork Miur Glacier a été activé avec succès.

“Muir Glacier est un succès ! La mise à jour d’Ethereum, qui avait pour unique objectif de repousser la bombe de difficulté, a été activée avec succès il y a quelques heures au bloc 9 200 000”, a fait savoir le compte Twitter d’Ethereum France.

Ainsi, cette nouvelle mise à jour viserait à rendre le réseau Ethereum plus attractif aux yeux des mineurs de crypto-monnaies.

 

/* ]]> */