Cryptos

La Corée du Nord nie fermement avoir volé 2 milliards de dollars en crypto-monnaies

programme armement corée du Nord
Ecrit par Rouah Rony

Quelques jours plus tôt, les médias avaient relayé le vol massif de crypto-monnaies par la Corée du Nord. Pyongyang se défend contre ces accusations qui seraient uniquement destinées à calomnier la République populaire de Corée. 

Des affirmations diffamatoires

La Corée du Nord a publié dimanche une déclaration réfutant âprement tous les rapports que les Nations Unies ont publié liant le régime nord-coréen à des cyberattaques perpétrées sur les exchanges de crypto-monnaies. En effet, pas plus tard qu’en août, les Nations Unies ont annoncé que ” les cyberacteurs (non des cybercriminelles sud-coréens) de la République populaire démocratique de Corée recueillaient des fonds pour ses programmes d’armes de destruction massive (ADM), dont le produit total à ce jour est estimé à deux milliards de dollars américains “.portefeuille de crypto-monnaies

En réponse à cette récente attaque, Pyongyang a affirmé que ces accusations sans fondement viseraient “à ternir l’image de notre République et à justifier les sanctions et la campagne de pression contre la République démocratique populaire démocratique de Corée”. 

Le programme de destruction massive 

Les fonds recueillis ont servi à la mise au point d’armes et de programmes de destruction massive, a annoncé les experts des nations Unies. En parallèle, la Corée du Nord a refusé d’arrêter son programme d’armes nucléaires malgré une série de rencontres entre Donald Trump, le président des États-Unis, et le dirigeant de la Corée du Nord Kim Jong-un.

L’ONU n’était pas la seule organisation à mettre en garde contre les attaques informatiques des pirates nord-coréens. Le Royal United Services Institute for Defence and Security Studies (RUSI) du Royaume-Uni a également confirmé une augmentation de cyberattaques perpétrées par la Corée du Nord.

Source:(https://cointelegraph.com/news/north-korea-denies-it-stole-2-billion-from-crypto-exchanges-and-banks)