Cryptos

La Corée du Nord va lancer sa propre crypto-monnaie très similaire à l’Ethereum

programme armement corée du Nord
Ecrit par Steph Benichou

La Corée du Nord s’attèle désormais à l’élaboration de sa blockchain qui prendra en charge les smart contrats au même titre que le réseau Ethereum. Pour autant, assure un porte-parole nord-coréen, le nouveau crypto-actif émis sur la blockchain ne cherche pas à être utilisé comme un remplaçant de la devise nord-coréenne.

Une crypto-monnaie qui contourne les sanctions internationales

Dans un premier temps, Alejandro Cao, président de l’Association coréenne de l’amitié, un organisme international qui soutient le régime de Pyong Gyang, a assuré que le nouveau réseau blockchain mis en place pour accueillir la crypto-monnaie nord-coréenne sera très similaire à l’Ethereum. En outre, il permettra de déployer des smart contrats qui trouveront des cas d’applications pour faire respecter les accords internationaux établis entre la Corée du Nord et d’autres pays.paiement de facture

La Corée du Nord, selon notre source, considère les contrats intelligents auto-exécutoires qui s’exécutent sur le réseau Ethereum comme un moyen de faire respecter les accords conclus avec ses homologues étrangers, a annoncé le site Decrypt.

Également, Alejandro Cao a annoncé que le nouveau crypto-actif vise à contourner les sanctions économiques qui pèsent sur la Corée du Nord et à s’affranchir du dollar, première monnaie d’échange sur la scène internationale.

La Corée du Nord en est au début du développement de sa propre crypto-monnaie afin d’éviter des sanctions internationales paralysantes et de contourner le système financier mondial dominé par les États-Unis”, a-t-il annoncé.

Une alternative au won coréen? 

Contrairement à la Chine et au Venezuela, la Corée du Nord ne cherche pas à numériser sa monnaie fiduciaire existante, a déclaré Alejandro Cao de Benós. Le crypto-actif en gestation se déclinerait en stablecoin dont la valeur serait adossée “sur quelque chose ayant une valeur physique comme l’or” et serait caractérisé par son prix stable “pour effectuer les règlements internationaux entre la Corée du Sud et d’autres entreprises”.

Bien que le régime permette déjà aux entreprises publiques d’effectuer des transactions internationales en Bitcoin, en Ether, le pays cherche avant tout à utiliser une crypto-monnaie relativement stable et facile à contrôler.

 Le BTC et l’ethereum ne sont pas sous notre développement ou notre contrôle “, a déploré le porte-parole de la Corée du Nord.