Cryptos ICO

La Corée du Sud songe à imposer les gains liés aux crypto-monnaies

Corée
Avatar
Ecrit par Aguirre Mimoun

Hong Nam-ki, le nouveau ministre des Finances de la Corée du Sud vient de déclarer par écrit les plans fiscaux de son gouvernement concernant la taxation des crypto-monnaies et ICO. En ce sens, l’établissement des règles qui vont régir la monnaie numérique sera effectué par un groupe de travail constitué d’experts d’organismes gouvernementaux en la matière.

Corée du Sud :un plan d’imposition calqué sur le modèle international

La Corée du Sud songe à imposer les gains liés aux crypto-monnaiesHong Nam-ki, le remplaçant de Ki Dong-Yeon, au poste de ministre des finances, aura son audience de confirmation des charges parlementaires ce mardi, malgré le fait que sa nomination n’exige pas d’approbation législative. Le média Yonhap News Agency a expliqué :

“En Corée du Sud, le vote parlementaire n’est requis que pour le poste de premier ministre.”

Hong s’attend à ce que l’Assemblée Nationale se prononce sur des réponses écrites aux interrogations posées par un parlementaire de l’opposition sur sa politique fiscale.

“La finalisation du plan d’imposition se fera en fonction de l’initiation et des progrès de l’infrastructure fiscale ainsi que du rythme des discussions avec les acteurs internationaux. Le groupe de travail sera entre autres composé du service national des impôts et du secteur privé”, a-t-il ajouté.

Etudier les aspects de la crypto-monnaie avec précaution

Les crypto-monnaies n’ont pas forcément de cadre réglementaire international commun puisqu’il s’agit d’un nouveau concept. Toutefois, il ne faut pas nier l’existence de problèmes relatifs à ce type de marché.

“C’est pourquoi la prudence est de mise lors de la constitution des règlements qui y correspondent”, a noté M. Hong.

Les ICO, qui font l’objet d’une interdiction dans le pays, doivent cependant être examinées.

/* ]]> */