Cryptos

La France annonce la mise au point d’une crypto-monnaie nationale début 2020

carte France
Ecrit par Aguirre Mimoun

Face à l’émergence du Libra, la riposte s’organise au sein de la Banque centrale de France. L’organisme compte bien faire de l’ombre à la crypto-monnaie de Facebook en expérimentant “une monnaie digitale de banque centrale” (CBDC) au premier trimestre 2020.

Un projet pilote de CBDC    

facebook sur smartphon et ordinateur portableLa Banque de France se lance de plain-pied dans la course aux crypto-monnaies avec le lancement d’un projet pilote de CBDC (une monnaie digitale de banque centrale) en début d’année.

“Nous entendons commencer des expérimentations rapidement et lancer un appel au projet d’ici la fin du premier trimestre 2020”, a précisé le gouverneur François Villeroy de Galhau. 

Toutefois, cette crypto-monnaie de banque centrale sera uniquement axée sur les paiements de gros montants (les transactions aux montants très élevés réalisées entre les grands acteurs financiers).

“Nous sommes particulièrement intéressés à participer à des expérimentations d’intégration d’une monnaie digitale de banque centrale « de gros » dans des procédures innovantes d’échange et de règlement d’actifs financiers tokenisés”, a précisé le gouverneur de la banque centrale.

Ainsi, la future crypto-monnaie française ne ciblera pas les paiements de détail effectués entre particuliers. 

Mettre un frein au Libra

En outre, le projet vise à asseoir la souveraineté monétaire de la France face à l’émergence du Libra. Dernièrement, le stablecoin de Facebook a été vivement critiqué par les régulateurs financiers européens qui soutiennent qu’une telle initiative pourrait éclipser les devises nationales émises par des banques centrales.

Dans une plus grande perspective, la future CBDC mise au point par la Banque de France cherche à être déployée sur l’ensemble de la zone euro.

“Notre action contribuera naturellement à celle de l’Eurosystème dont l’étude d’un éventuel « e-euro » » devrait être un des prochains sujets”, a souligné le haut-dirigeant.