Cryptos

La France ne se lancera pas à la course aux crypto-monnaies de si tôt, selon PwC

Drapeau français
Ecrit par Rouah Rony

Alors que plusieurs pays échafaudent des plans pour émettre une crypto-monnaie, la banque centrale préfère rester sur le banc de touche, du moins d’après l’évaluation de Pauline Adam Kalfon, partenaire chez PwC France.

Une crypto-monnaie en stand-by

token crypto-monnaiesLa Banque centrale de France n’émettra pas sa propre monnaie numérique de sitôt, car ce serait une entreprise complexe qui pourrait nuire à l’économie du pays, a soutenu Pauline Adam Kalfon. Ce dernier insiste également sur le fait que la Banque centrale n’est pas le candidat idéal pour créer une crypto-monnaie souveraine.

La Banque centrale de France n’est peut-être pas la meilleure entité pour faire avancer un tel projet de monnaie numérique, qui relèverait des prérogatives de la Banque centrale européenne, a-t-il

La dirigeante insinue ainsi qu’il serait plus probable que les Etats européens s’accordent à la création d’une crypto-monnaie unique plus tôt qu’une monnaie virtuelle puisse être crée par la banque centrale.

Il est clair qu’un projet au niveau européen serait très complexe et ambitieux du point de vue de la gouvernance, et nécessiterait l’alignement et le consensus politique de toutes les parties prenantes concernées de chaque État membre.

Néanmoins, Pauline Adam Kalfon concède que “la Banque de France pourrait prendre le leadership technologique en suivant les orientations de la Banque centrale européenne.”

Les crypto-monnaies dans la ligne de mire

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, après avoir renié les crypto-monnaies par le passé, a commencé à percevoir le potentiel de la blockchain en 2018.

J’étais néophyte il y a un an, mais maintenant je un suis passionné. Ça m’a pris un an. Faisons preuve de pédagogie avec nos concitoyens pour faire de la France la première place de l’innovation en Europe en matière de blockchain et de crypto-activités, a-t-il annoncé en mai 2018.

Plusieurs politiciens français ont également plaider en faveur d’une économie numérique qui se focalise sur la blockchain. En décembre 2018, deux membres du Parlement français ont incité le gouvernement à investir jusqu’à 500 millions d’euros dans des programmes visant à transformer la France en une “une nation blockchain “.

La France doit avoir une philosophie conquérante à ce sujet. Je sonne l’alarme : Il est temps d’investir. Nous devons accélérer avec l’argent public français et européen”, a alerté Laura de La Raudière, un des membres du parlement qui a pris parti pour la blockchain.

Source:(https://www.ccn.com/france-wont-launch-cryptocurrency-anytime-soon-pwc-blockchain-exec)