Cryptos

Le libra de Facebook serait trop “dangereux pour opérer sans réglementation”

facebook sur smartphon et ordinateur portable
Ecrit par Aguirre Mimoun

Le Libra de Facebook est officiellement la bête noire des régulateurs qui craignent qu’une crypto-monnaie qui promet de s’imposer en tant référence en termes de moyen de paiement puisse déstabiliser l’écosystème financier. Pour sa part, Benoit Coeuré appelle les Etats à faire front commun pour réglementer au plus vite le Libra.

Réglementer la crypto-monnaie de Facebook

Depuis quelque temps, le Libra est sur toutes les lèvres dans la communauté crypto. Ce nouveau crypto-actif promet déjà d’embarquer des millions d’utilisateurs grâce à l’influence du réseau social Facebook qui compte déjà des milliards d’utilisateurs. Pourtant, le Libra pourrait être stoppé dans son élan par les régulateurs qui veulent le réglementer dans le plus bref des délais.connexion internationale

Les membres du directoire de la Banque centrale européenne, Benoit Coeuré a annoncé qu’il est ” tout simplement trop dangereux “ pour des géants technologiques tels que Facebook d’émettre des crypto-monnaies sans avoir mis en place une réglementation financière adéquate. En effet, cette nouvelle forme de monnaie non émise par une institution financière non réglementée représente de nombreux risques financiers pour ses utilisateurs.

Il est hors de question de leur permettre de se développer dans un vide réglementaire pour leurs activités de services financiers, car c’est trop dangereux. Nous devons agir plus vite que nous n’avons pu le faire jusqu’à présent”a commenté Benoit Coeuré.

Libra a éveillé l’intérêt des régulateurs

Alors que le Bitcoin et autres crypto-monnaies existent depuis des années, le projet de Facebook de lancer une monnaie numérique a particulièrement déclenché l’intérêt des banquiers centraux, des décideurs politiques et des organismes de réglementation à travers le monde pour la crypto-sphère.

Sur Facebook, un comité du Congrès américain a demandé la semaine dernière au géant de technologique d’arrêter le développement de sa crypto-monnaie Libra. 

Étant donné que Facebook est déjà entre les mains de plus d’un quart de la population mondiale, il est impératif que Facebook et ses partenaires cessent immédiatement leurs plans de mise en œuvre jusqu’à ce que les organismes de réglementation et le Congrès aient l’occasion d’examiner ces questions et de prendre des mesures, a annoncé le comité.

Pour sa part, Mark Carney, gouverneur de la Banque d’Angleterre, a également indiqué que le Libra devrait être soumis aux normes réglementaires les plus strictes ainsi que toutes les autres crypto-monnaies.

Source: (https://www.ccn.com/news/dangerous-allow-libra-regulatory-void-ecb/2019/07/08/)