Cryptos

La Suède accueille les mineurs de Bitcoin norvégiens

Suède
Ecrit par

Les portes des centres de données suédois sont désormais ouvertes aux sociétés de crypto-minage désirant s’installer en Suède. En amont, la Norvège est la plus attendue puisqu’elle est fin prête à révoquer ses subventions à l’électricité pour les acteurs en crypto-monnaie à partir de janvier 2019.

Suède : le malheur des uns fait le bonheur des autres

La Suède accueille les mineurs de Bitcoin norvégiensUne panoplie de crypto-mineurs norvégiens est attendue en Suède suite à la hausse brutale des impôts. Tout récemment, le gouvernement vient d’annuler toutes les concessions électriques à compter du mois de janvier 2019. Les Norvégiens devront ainsi payer 0,019 $ par kilowattheure en vertu des subventions en vigueur.

Au vu de cette décision radicale, Boden, une municipalité suédoise a commencé à accueillir environ une dizaine de sociétés de crypto-minage. Le directeur de l’agence Boden Business a ainsi prévu d’accueillir un nombre croissant de crypto-mineurs dans sa localité et ceci, au fur et à mesure que les sociétés quitteront la Norvège.

“On se doit d’attirer la clientèle, une somme astronomique est en jeu et ici, tout sera clairement moins cher. Je pense que les entreprises norvégiennes savent quand, où et comment prendre contact avec nous sur ce point”, a déclaré M. Svensson lorsque la question des révocations liées aux subventions norvégiennes a été évoquée.

De plus, il a aussi mis l’accent sur les bénéfices potentiels que pourrait engendrer l’intégration de ces nouvelles entreprises dans la localité de Boden. Il a affirmé :

“Les revenus et les activités de la municipalité nous ont permis de construire le parc industriel de Boden où plus d’une centaine d’emplois seront créés.”

Bitmain n’a pas hésité à viser la Suède

Dans la poursuite de ses activités, la société minière Bitmain, qui est l’une des victimes de la décision du gouvernement norvégien annulant les subventions, a déclaré à travers sa directrice des opérations Julie Hvideberg:

“Il nous est facile de déménager en Suède ou au Danemark car nous sommes une entreprise d’envergure mondiale. Cependant, notre partenaire norvégien perd un gros contrat.”

/* ]]> */