Cryptos

Le gouvernement argentin est victime d’une attaque par ransomware 

code informatique
Ecrit par Rouah Rony

En fin novembre, un centre de données argentin a été frappé de plein fouet par une attaque au ransomware, ou rançonlogiciels. Un incident serait survenu dans un “data center” qui héberge les fichiers du gouvernement argentin.

Un rançongiciel en Argentine 

Les fichiers du gouvernement argentins seraient pris en otage suite à une attaque au ransomware survenu dans un centre de données du pays. L’incident a été révélé par Alicia Bañuelos, la ministre argentine des Sciences et de la Technologie. Ainsi, les hackers auraient crypté plus de 7,700 Go de données appartenant à l’Etat, selon les révélations du haut fonctionnaire.paiement de facture

“L’attaque d’un rançongiciel Bitcoin en Argentine chiffre une décennie de fichiers gouvernementaux”, a souligné Alicia Bañuelos

Les pirates informatiques auraient exigé environ 50 bitcoin pour fournir la clé de cryptage nécessaire à la résolution du problème. Toutefois, le gouvernement n’a pas cédé à la demande des crypto-criminels et a réussi à récupérer environ 90 % des données cryptées. Il faudra 15 jours supplémentaires aux experts informatiques pour déverrouiller le reste des données cryptées.

Les données publiques de plus en plus ciblées

Les attaques au ransomware ciblent de plus en plus les institutions publiques.  En mi-octobre, le site officiel de l’Afrique du sud a été victime de ce virus. En infiltrant la plateforme en ligne, les hackers auraient eu accès à de grandes quantités d’informations sensibles appartenant au gouvernement sud-africain. 

Quelques mois auparavant, en juillet dernier, un ransomware a paralysé le système informatique de 120 hôpitaux français du groupe Ramsay. Cet évènement fait suite à une vague d’attaque informatique ayant touché les hôpitaux publics français en 2019, notamment celles de Montpellier (Hérault), Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Condrieu (Rhône).