Cryptos

Tron sponsorise les chaussures d’un joueur NBA

Ballon de basket
Ecrit par Rouah Rony

Tron poursuit son engagement envers le joueur de basket NBA Spencer Dinwiddie. Après avoir soutenu la vente aux enchères organisée par Spencer Dinwiddie l’année dernière, la crypto-entreprise s’apprête à nouveau à sponsoriser les chaussures lancées par le sportif reconverti en homme d’affaires. 

Tron et ses engagements sportifs 

L’an passé, le joueur NBA Spencer Dinwiddie a bénéficié d’un soutien majeur, celui de Tron lors de sa vente caritative de baskets usés. Les bénéfices de cette action bénévole ont été reversés à une association pour enfants défavorisés qu’il a lui-même fondée.blockchain Tron

Si vous me suivez, vous savez que l’année dernière, j’ai fait des ventes aux enchères caritatives de mes chaussures et j’ai pu financer le programme de bourses @Dinwiddie_FF, a ainsi précisé Spencer Dinwiddie.

Toujours engagée à soutenir Spencer Dinwiddie, la fondation Tron financera partiellement le lancement de basket du sportif qui évolue actuellement en poste de meneur au sein de Nets de Brooklyn

Cette année, j’ai le plaisir d’annoncer un parrainage avec @Tronfoundation et @justinsuntron. 8.2btc (.1btc/jeu) pour mes chaussures portées au jeu 2019/2020″, a-t-il annoncé sur Twitter.

La tokenisation du contrat de Spencer Dinwiddie

Spencer Dinwiddie a voulu donner un nouveau tournant dans l’élaboration des contrats sportifs en faisant usage de la blockchain. En effet, quelques mois plus tôt, le sportif avait annoncé son projet de tokeniser 40% de son contrat sur trois ans. Pour rappel le processus de « tokenisation » est la création de la représentation numérique d’un actif sur une blockchain sous forme de token. Ainsi, elle permettra de fragmenter partiellement le contrat de Spencer Dinwiddie sous forme de “security token”.

Pour autant, la NBA a refusé de surfer sur la tendance de la blockchain en rejetant la requête de “tokenisation” du joueur américain.

Selon des informations récentes, Spencer Dinwiddie a l’intention de vendre aux investisseurs un “security token” qui sera adossé à son contrat de joueur. L’arrangement décrit est interdit par la C.B.A. (l’accord collectif auquel sont sujet les joueurs du championnat), qui stipule qu’aucun joueur ne peut céder ou transférer à un tiers son droit de recevoir une compensation de l’équipe sous son contrat de joueur,» a expliqué la ligue au New York Times.