Cryptos

Le navigateur Brave accuse Google d’enfreindre les règles du GDPR

Brave

Brave, le navigateur Web fondé par Brendan Eich, entre officiellement en guerre contre le géant Google en l’accusant de ne pas respecter la nouvelle réglementation sur la protection des données personnels des internautes (GDPR) récemment entrée en vigueur dans l’Union Européenne. Brave interpellerait le géant de l’Internet en raison de son intrusion dans la vie privée de ses utilisateurs.

Brave dépose une plainte contre Google

BraveLe ciblage publicitaire appliqué par Google n’est plus un secret pour la majorité des internautes. Cependant, selon la plainte déposée par le navigateur web, Brave Browser, cette pratique qui implique le recueil des données personnels appartenant aux internautes afin de les revendre aux annonceurs ne respecte pas les exigences de la GDPR. Brave appel ainsi à une enquête effectuée par les autorités de l’Union Européenne pour vérifier la politique de confidentialité mise en oeuvre par le géant technologique.

La plainte informe les régulateurs européens d’une violation de données massive et continue qui affecte pratiquement tous les utilisateurs du Web » écrit Johnny Ryan, le fondateur de Brave.

Google ne serait pas le seul à être dans le collimateur du navigateur, car Brave reprocherait également à des entreprises du secteur de l’AdTech (la technologie publicitaire digitale) d’exposer les données des utilisateurs, y compris des informations sensibles portant sur la sexualité, l’origine ethnique et les opinions politiques de ces derniers.

Il y a une brèche massive et systématique au cœur de l’industrie de la publicité comportementale. Malgré la période de deux ans qui a précédé la mise en place du GDPR, les entreprises d’adtech n’ont pas réussi à s’y conformer “, affirme ainsi Johnny Ryan.

Un moyen de se mettre en avant

Le navigateur affirme cependant que ses politiques de protection de la vie privée assurent suffisamment la sécurité des données des utilisateurs et qu’elles ont été approuvées par les régulateurs européens.

Nous intégrons la confidentialité et la sécurité dans tous nos produits dès les premières étapes et nous nous engageons à respecter la réglementation générale de l’UE en matière de protection des données”, a déclaré la société dans un communiqué.

En parallèle, Brave et le moteur de recherche européen Qwant ont récemment créé un partenariat stratégique.Suite à cette association, Qwant, le moteur de recherche respectueux des données personnelles de ses utilisateurs, sera désormais installé par défaut sur le navigateur Brave en France et Allemagne

 

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com