Cryptos

Le PDG de Binance est persuadé qu’Amazon émettra tôt ou tard sa crypto-monnaie

logo amazon
Ecrit par Aguirre Mimoun

C’est inévitable, Amazon est destiné à croiser, tôt ou tard, le chemin de l’industrie des crypto-monnaies d’après le PDG de Binance. Le géant de commerce électronique sera contraint d’émettre sa propre crypto-monnaie dans le futur, détaille le haut dirigeant Changpeng Zhao.

La crypto-monnaie native d’Amazon

logo amazonAmazon devra émettre une monnaie tôt ou tard,” concède Changpeng Zhao, le PDG de Binance suite à une série tweets qui dénonce le refus des géants du commerce électronique à accepter les paiements en crypto-monnaies. Ces mastodontes de l’e-commerce ferment souvent les yeux sur les caractéristiques de base et les avantages qu’offrent les crypto-monnaies par rapport aux méthodes de paiement traditionnelles, déplore le dirigeant.

Pour toute entreprise basée sur Internet (non physique), je ne comprends pas pourquoi personne n’accepterait les crypto-monnaies pour les paiements.  Il est plus facile, plus rapide et moins coûteux à intégrer que les passerelles de paiement traditionnelles. Moins de paperasse. Et touche une population et une géographie plus diversifiées, s’est écrié le PDG de Binance.

Le PDG de Binance soutient qu’Amazon cédera tôt ou tard à la pression de la communauté crypto et émettra sa propre crypto-monnaie pour répondre à une demande grandissante d’une monnaie numérique basée sur la technologie blockchain.

Premières indices

Changpeng Zhao cite les premiers indices qui indiquent qu’Amazon pourrait très bientôt envisager sa propre crypto-monnaie, notamment les brevets obtenus au cours de l’année dernière par des filiales du géant américain pour des solutions dédiées aux crypto-monnaies, au stockage de données distribués.

L’entreprise de commerce électronique Overstock a été le premier à accepter les paiements en Bitcoin et apporte ainsi une assurance supplémentaire à Amazon pour qu’il s’initie aux crypto-monnaies.  En 2014, Amazon a déclaré qu’elle n’accepterait pas le bitcoin parce qu’ils n’entendent “pas les clients dire que c’est bon pour eux “ et laisse entrevoir une possible prise en charge du Bitcoin par l’entreprise en raison de sa popularité actuelle.