Cryptos

Le PDG de Ripple réitère à nouveau que le Bitcoin serait contrôlé par des mineurs chinois 

Bitcoin
Ecrit par Rouah Rony

Après avoir ouvertement critiqué le Libra, le PDG de Ripple, Brad Garlinghouse s’en prend cette fois au Bitcoin. Le dirigeant soutient que la crypto-monnaie phare qui se définit comme “ décentralisée” serait contrôlée par des mineurs chinois.

Une crypto-monnaie “chinoise” 

Les pays asiatiques ont le monopole du minage de crypto-monnaies et de la technologie Blockchain. Dans ces pays, le gouvernement investit d’énormes fonds pour promouvoir la blockchain et des crypto-actifs auprès du grand public. Le PDG de Ripple, Brad Garlinghouse soutient d’ailleurs que la Chine aurait un contrôle total sur le Bitcoin, dans une interview accordée à Bloomberg. Bitcoin

Le dirigeant annonce en effet, que la Chine détient  une concentration importante de pools de minage du Bitcoin et serait de ce fait, le premier opérateur de la blockchain Bitcoin. Ainsi, cette situation donne un pouvoir incontestable aux crypto-opérateurs sur la monnaie de Satoshi Nakamoto. Brad Garlinghouse s’appuie principalement sur un rapport de recherche de la Cambridge Center For Alternative Finance démontrant que 50 % du “hash rate” du réseau blockchain pour étayer ses déclarations.

Ripple et sa crypto-monnaie native 

Il également souligné que la crypto-monnaie XRP, à la différence d’une grande majorité de crypto-monnaie, travaille conformément aux réglementations déjà établies pour l’ensemble du système bancaire. A l’inverse, le Bitcoin, Ethereum et le Libra, tentent à tout prix de contester le système monétaire actuelle et à déployer une nouvelle forme de monnaie dans le monde.

Ripple n’a jamais caché son intention de caresser les régulateurs dans le sens du poil. Dans une autre interview, Brad Garlinghouse a annoncé que sa crypto-monnaie maison met un point d’honneur “à travailler avec les banques, avec les régulateurs”, contrairement à Bitcoin et Ethereum.

 

Source:(https://todaysgazette.com/bitcoin-is-controlled-by-chinese-miners-ripple-ceo-brad-garlinghouse/)