Blockchain Cryptos

Le Tel Aviv Stock Exchange développe la première plateforme d’emprunt via Blockchain

Tel Aviv Stock Exchange
Ecrit par Rouah Rony

Le Tel Aviv Stock Exchange développe la première plateforme de prêt-emprunt de titres en utilisant la technologie Blockchain. L’entreprise a révélé ces informations le 16 mai.

Le Tel Aviv Stock Exchange utilise la “Blockchain”

Tel Aviv Stock ExchangeLe Tel Aviv Stock Exchange a prévu de lancer une nouvelle plateforme de prêt-emprunt de titres en utilisant la technologie Blockchain. Pour mettre en oeuvre ce projet, plusieurs entreprises travailleront en partenariat avec la bourse notamment Accenture, la première entreprise de conseil et de technologie, Intel, le fabricant de matériels informatiques et The Floor, la société mondiale de services professionnels.

La plateforme appelée Blockchain Securities Lending (BSL), a pour vision de  révolutionner le marché du prêt de titres en Israël en permettant aux clients de profiter d’un service plus rapide. En outre, elle sera conçue comme un “guichet unique” pour toutes les opérations de prêt et donnera accès à des volumes plus importants.

Le Tel Aviv Exchange mise beaucoup sur ce projet car il entend profiter de transactions directes de pairs à pairs, de contrats intelligents (“smart contracts”) et d’une sécurité accrue.

La ruée vers la Blockchain

Rick Echevarria, vice-président chez Intel, a souligné l’importance de la technologie des registres distribués pour le marché financier. À ce titre, il affirme que la Blockchain peut révolutionner les processus de gestion des transactions financières.

Quant à la société Accenture, elle est une fervente partisane de la nouvelle technologie et travaille actuellement sur une solution qui pourrait accélérer son adoption.

Plusieurs  institutions financières traditionnelles ont commencé à voir les avantages de la Blockchain sur leur gestion des transactions financières. Le mois dernier, Banco Bilbao Vizcaya Argentaria (BBVA) est devenue la première banque à émettre des prêts grâce à la Blockchain. Cette dernière affirme qu’un tel outil a permis de réduire le temps de négociation pour un prêt de 75 millions d’euros de quelques jours à quelques heures.

Le monde financier n’est pas le seul à utiliser la technologie des registres distribués car plusieurs secteurs, notamment le domaine politique, s’intéresse grandement à cette technologie pour la tenue des élections.

 

 

 

Laisser un commentaire

neuf + 14 =