Ledger Nano S - The secure hardware wallet
Blockchain Cryptos

Les femmes représentent moins de 15% des employés d’une crypto-entreprise

femmes
Ecrit par Aguirre Mimoun

Une nouvelle étude vient de confirmer que l’industrie des crypto-monnaies ne fait pas mieux que les autres secteurs d’activité en terme de parité hommes-femmes. Selon le rapport de la société Longhash, parmi les start up qui dirigent des projets d’ICOs, près de 85% des membres qui composent leurs équipes de travail sont de sexe masculin.

Sous-représentation des femmes dans l’industrie

femmesLa recherche menée par Longhash couvre 100 crypto-entreprises qui ont émis une ICO récemment. Après avoir étudié de près le nombre de femmes travaillant dans ces entreprises financières et technologiques, Longhash relève des chiffres alarmants qui mettent en lumière le déséquilibre du ratio hommes femmes dans le secteur des crypto-monnaies et de la blockchain: d’après la société, les femmes constitueraient uniquement 15% des cadres et des employés des crypto-entreprises.

Longhash va encore plus loin dans ses révélations et affirme que les postes clés dans la crypto-sphère sont occupés en grande partie par des hommes. Selon son rapport, uniquement 7 % des postes de direction sont occupés par des femmes. De plus, près de quatre jeunes entreprises sur cinq (78 %) n’ont pas une seule femme pour les postes à responsabilités.

Longhash tire également la conclusion suivante: plus d’un tiers des crypto-entreprises qui font partie de l’étude n’ont aucun employé de sexe féminin.

Un secteur encore réservé aux hommes

Les auteurs du rapport notent également que l’industrie technologique en général reste largement dominée par les hommes et que la blockchain ainsi que les crypto-monnaies ne sont pas épargnées par cette inégalité hommes-femmes. Une étude publiée par Statista le 8 mars dernier, à l’occasion de la Journée internationale de la femme, montre que les femmes représentaient entre 26 et 43 % des employés des huit plus grandes entreprises technologiques l’année dernière. En 2015, elles occupaient moins de 25 % des postes de direction.

Selon une autre étude publiée par la société Carta,  moins d’un tiers des employés des petites entreprises technologiques en démarrage sont des femmes. Mais ce qui en ressort surtout de l’ensemble de l’ensemble de ces études c’est que les femmes sont beaucoup moins représentées dans la crypto-sphère et l’univers de la blockchain que dans le monde de la technologie en général. L’association blockchain du “crypto-valley” qui se trouve en Suisse a récemment élu deux femmes à son conseil d’administration pour mieux représenter la gente féminine dans une industrie encore largement réservée aux hommes .

Laisser un commentaire

quatorze − 12 =