Cryptos Régulation

L’Iran détermine la crypto-monnaie native de Telegramm comme une menace nationale

Iran
Ecrit par Rony Rouah

L’Iran décrédibilise à nouveau l’application de messagerie populaire Telegram en s’attaquant directement à sa crypto-monnaie native. Un représentant des forces de l’ordre a mis en garde les citoyens iraniens contre tout soutien au lancement de la crypto-monnaie de Telegram qui représenterait, selon lui, une menace pour la sécurité nationale du pays.

Un danger pour la sécurité nationale

IranJavad Javidnia, le secrétaire des forces de l’ordre du pays, a qualifié tout soutien à la monnaie de Telegramm comme “comme une perturbation de l’économie nationale “. Plus précisément, toute coopération avec Telegram pour émettre et populariser sa crypto-monnaie serait vue comme “une action contre la sécurité nationale” de la République islamique.

L’un des facteurs les plus importants de l’interdiction de Telegram a été le sentiment d’une grave menace économique liée à ses activités, qui a malheureusement été marginalisée et négligée en raison de l’agitation dans l’atmosphère politique du pays, s’est d’ailleurs justifié Javad Javidnia lors de son interview accordée à Tehran Times.

Telegram a développé la crypto-monnaie Telegram Open Network (TON) afin de fournir à ses utilisateurs un système de paiement numérique. Tous les utilisateurs de Telegram recevront un portefeuille TON et Telegram compte faire de monnaie numérique “la crypto-monnaie la plus adoptée au monde”.

Interdiction vis-à-vis de Telegramm

Le 18 avril dernier, le bureau de l’ayatollah Ali Khamenei, a annoncé l’arrêt de l’utilisation de la messagerie chiffrée Telegram. L’Iran aurait décidé par la suite de suivre la décision du guide suprême de la Révolution islamique en Iran en interdisant l’application sur le territoire national, un choix qui serait également expliqué par le fait que de plus en plus d’Iraniens ont critiqué les choix politiques des autorités vis à l’application de messagerie.

C’est pour la « protection des intérêts nationaux et pour mettre fin au monopole de l’application de messagerie » qu’a été instituée l’interdiction pour les organes du gouvernement iranien d’utiliser Telegram a justifié l’ayatollah Ali Khamenei.

Plusieurs puissances ont également décidé de bloquer l’application Telegramm sur leur territoire, à savoir la  République populaire de Chine et la Russie.

Source: https://cointelegraph.com/news/iran-declares-telegram-crypto-aspirations-an-act-against-national-security