Cryptos

Mark Zuckerberg souhaite “Donner aux gens le pouvoir” via la cryptomonnaie

Mark Zuckerberg souhaite "Donner aux gens le pouvoir" via la cryptomonnaie
Ecrit par Stephane

Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg a publié son défi annuel. Il fait un appel pour « prendre le pouvoir des systèmes centralisés ». Pour lui, une rétrospective de l’année passée en vue d’une amélioration dans le futur est plus que nécessaire. Zuckerberg pense également qu’il faudrait s’attaquer rapidement «  au cryptage et aux cryptomonnaies. »

Zuckerberg réfléchit

La décentralisation en comparaison à la centralisation serait un grand défi d’après lui. Les grandes entreprises technologiques y sont confrontées bien souvent. M. Zuckerberg tente continuellement d’améliorer son entreprise. Il réfléchit incessamment aux obstacles et y remédie en temps voulu. « Chaque année je prends un défi personnel pour apprendre quelque chose de nouveau», a-t-il déclaré avant 8 heures du matin le 4 janvier 2018.

Zuckerberg est un homme en quête d’évolution, il a commencé à se défier en 2009 pendant la Grande Récession. A ce moment-là, Facebook n’a pas encore connu son succès d’aujourd’hui. Il a été d’autant plus exigeant envers lui-même.

Le site est désormais apprécié à sa juste valeur, le fruit de durs labeurs. Il a commencé en début 2004 et s’est rapidement développé en raison de sa popularité. L’année suivante, le réseau social comptait des millions de membres. Le décompte des trois derniers mois de 2017 a révélé plus de deux milliards d’utilisateurs enregistrés, ce qui vaut sa troisième place à travers le monde après Google et Youtube

«Le monde se sent anxieux et divisé», écrit-il, « et Facebook a beaucoup de travail à faire.» Bien conscient des limites de l’entreprise, Zuckerberg a expliqué: «Nous faisons actuellement trop d’erreurs en appliquant nos politiques et en prévenant les mauvais usages de nos outils”

Centralisation VS Décentralisation

Pour Zuckerberg, «l’une des questions les plus intéressantes en matière de technologie concerne la décentralisation par opposition à la centralisation». “Beaucoup d’entre nous ont étudié la technologie parce que nous croyons que cela peut être une force décentralisatrice qui met plus de pouvoir dans les mains des gens. (Les premiers mots de la mission de Facebook ont ​​toujours été «donner aux gens le pouvoir»). “

Tous les jours, des rapports sur Facebook et autres sociétés technologiques pèsent lourd sur la confiance du public dans l’utilisation de tels sites. Ces rapports laissent entendre une coopération avec les autorités en rassemblant des réseaux de renseignements personnels.

Zuckerberg constate que “Beaucoup de gens ont perdu la foi dans cette promesse. Avec l’émergence d’un petit nombre de grandes entreprises technologiques – et les gouvernements utilisant la technologie pour surveiller leurs citoyens – beaucoup de gens croient maintenant que la technologie centralise le pouvoir plutôt que de le décentraliser », a-t-il déploré.

Il y remédie avec un appel provocateur des « contre-tendances » dans sa déclaration. Grâce au «cryptage et à la cryptomonnaie» qui peuvent «prendre le pouvoir des systèmes centralisés et le remettre entre les mains des gens», M. Zuckerberg ” veut aller plus loin et étudier les aspects positifs et négatifs de ces technologies, et la meilleure façon de les utiliser dans nos services.”

Ses propos ne sont pas encore tout à fait clairs. En tout cas, il s’agit de l’une des rares déclarations de Zuckerberg sur la cryptomonnaie. Une plateforme telle que Facebook embrassant n’importe quelle cryptomonnaie ou créant sa propre monnaie crypto serait un concurrent redoutable. Des tonnes de rumeurs se sont propagées à travers l’écosystème pendant des années au sujet de son éventuelle implication dans tel ou tel projet ou pièce de monnaie. Aucun d’entre eux n’a été officiellement confirmé.

 

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com