Cryptos

Nickel Asset Management collecte 50 millions de dollars pour résorber la volatilité des crypto-monnaies

Bitcoin sur téléphone
Ecrit par Aguirre Mimoun

Le gestionnaire de fonds de couverture du Royaume-Uni Nickel Asset Management a annoncé une collecte de 50 millions de dollars pour un fonds d’investissement en crypto-monnaies.

Tirer parti de la fluctuation des prix des crypto-monnaies

Bitcoin brisé sur un chartFinance Magnates a rapporté une levée de fonds de Nickel Asset Management à hauteur de 50 millions de dollars. Cette somme permettra au gestionnaire de fonds de générer des bénéfices sur la volatilité des crypto-monnaies.

Alors que les traders achètent des crypto-monnaies sur des exchange afin de les revendre à un prix plus élevé sur une autre crypto-plateforme, le gestionnaire du crypto-wallet propose une solution à grande échelle.

Alek Kloda, l’un des gestionnaires de portefeuille chez Nickel a expliqué :

“Tant que les tradings de crypto-monnaies et de leurs dérivés s’effectuent sur les multiples exchange à travers le monde, avec une rapidité et une qualité d’exécution suffisantes, nous pouvons créer des marchés rentables, tout en améliorant la liquidité pour les autres acteurs du marché”.

Les régulateurs donnent leur feu vert

Fort heureusement, les autorités de régulation britanniques ont donné leur aval au fonds d’investissement Nickel Arbitrage Fund pour la réalisation de cette solution.

La Financial Conduct Authority approuve rarement de tels projets, ce qui nourrit l’espoir des membres de la communauté à voir des crypto-monnaies s’incorporer dans les allocations de portemonnaies institutionnels. Ce n’est qu’une question de temps, selon Anatoly Crachilov, le PDG de Nickel Asset Management.

Nickel offre également un service de gestion des actifs numériques sur plusieurs plateformes de trading. Afin de limiter les transferts de fonds à une liste blanche d’adresses pré-approuvées, l’entreprise a recours à un système de sécurité à signatures multiples.

“Jusqu’à présent, les fonds de couverture utilisaient un modèle d’autoconservation pour les actifs numériques. Étant donné que les transactions Blockchain sont irréversibles, le risque d’un seul point de défaillance a été la principale raison pour laquelle les investisseurs institutionnels ont évité de s’exposer à cette classe d’actifs à une échelle significative”, a déclaré un représentant de la société.