Cryptos

Paypal se désengage du projet Libra de Facebook 

Paypal
Ecrit par Steph Benichou

Le géant du traitement des paiements PayPal a officiellement abandonné le projet Libra et se retire du consortium Libra qui regroupe les entreprises partenaires de la crypto-monnaie.

Un allié de moins pour Facebook

La nouvelle est tombée comme un couperet pour Facebook. Paypal, le partenariat de premier rang a annoncé son intention de se désengager du projet Libra du réseau social, sans apporter des explications à son geste.

facebook sur smartphon et ordinateur portable“PayPal a pris la décision de renoncer à participer davantage à la Libra Association en ce moment et de continuer à se concentrer sur l’avancement de notre mission actuelle et sur les professionnels du monde des affaires alors que nous nous efforçons de démocratiser l’accès aux services financiers pour les populations mal desservies,” a déclaré la société dans un communiqué.

En attendant, à quelques mois de son lancement officiel (prévu dans le courant 2020) le consortium Libra ne compte plus que 27 membres, dont Uber, Mastercard, ou encore Visa.

Les hostilités des autorités réglementaires

Facebook enchaîne les déconvenues auprès des régulateurs et autorités réglementaires qui n’adhèrent pas au projet Libra. Encore quelques semaines plus tôt, la France et d’Allemagne, ont exprimé leurs préoccupations quant à l’effet que le Libra pourrait avoir sur les monnaies souveraines (notamment l’Euro ou le dollar). Cette incertitude réglementaire autour du Libra aurait probablement poussé Paypal de ne plus s’associer à la monnaie native de Facebook.

Suite au retrait officiel de PayPal du projet dirigé par Facebook, l’Association Libra a commenté sur Twitter:

“Nous reconnaissons que le changement est difficile et que chaque organisation qui a commencé ce cheminement devra faire sa propre évaluation des risques et des avantages d’être engagée à réaliser le changement promis par le Libra”.

Selon une source anonyme rapportée par Financial Times, le Libra risquerait de perdre plusieurs de ses premiers partenaires, dont Visa et Mastercard très prochainement.