Cryptos Exchanges

Plus de 120 millions d’euros envolés sur l’exchange QuadrigaCX après la mort du PDG

femme yeux bandée avec arget
Ecrit par Aguirre Mimoun

Les hauts responsables de QuadrigaCX, l’un des plus grands exchanges du Canada, sont actuellement en plein tourment pour ne pas être en possession des clés de sécurités qui donnent accès aux coldwallets (portefeuille à froid) de la firme. Seul l’ancien PDG de l’entreprise, mort en décembre dernier, avait accès aux portefeuilles qui contiennent près de 120 millions d’euros en crypto-monnaies.

120 millions d’euros en otage

pile de piècesLes utilisateurs de la plateforme QuadrigaCX ont été paniqués par la mort du PDG de l’exchange, Gerald Cotten, survenue en décembre dernier et annoncée en début janvier. La raison de cette grande inquiétude est dû à l’accès exclusif des clés de sécurité des coldwalllets de QuadrigaCX par l’ancien dirigeant et sa mort signifierait  l’impossibilité de retirer les crypto-monnaies contenues dans les portefeuilles “hors ligne”.

Pour l’instant tous les espoirs de QuadrigaCX reposent sur l’ordinateur personnel et crypté de Gerald Cotten qui pourrait contenir des indications sur les clés de sécurités tant recherchées. La femme du l’ancien PDG, Jennifer Robertson a déposé un affidavit pour assurer qu’elle n’avait pas accès à des données susceptibles d’intéresser la firme QuadrigaCX.

L’ordinateur portable à partir duquel Gerry a effectué les activités des entreprises est crypté et je ne connais pas le mot de passe ou la clé de récupération. Malgré des recherches répétées et diligentes, je n’ai pu les trouver par écrit nulle part.

Chris McBryan, expert en informatique engagé par Jennifer Robertson, à essayer plusieurs tentatives pour récupérer toutes informations stockées sur l’ordinateur sans grand succès.

Une inattention de l’exchange

Les grandes plateformes de trading de crypto-monnaies, telles que Coinbase et Binance stockent généralement une grande partie de leurs fonds dans des portefeuilles à froid afin de prévenir les attaques de pirates informatiques et d’autres problèmes de sécurité. Le stockage à froid de crypto-monnaies requiert souvent un système multi-signature qui oblige la division des clés privées entre différentes personnes, une mesure que QuandrigaCx n’aurait pas respectée.

Le PDG de Binance, Changpeng Zhao, s’est d’ailleurs exprimé sur la situation en déclarant sur Twitter qu’ “Il existait de nombreuses solutions pour diviser les clés privées…De plus, ne demandez jamais au PDG de porter des clés privées.  Une très mauvaise idée à plusieurs niveaux.”

En attendant, le fondateur d’Académie Bitcoin et chercheur associé à l’Institut économique de Montréal, Jonathan Hamel, estime qu’il y a très peu de recours pour les clients dont l’argent est resté bloqué sur l’exchange.

Source:(https://ethereumworldnews.com/190-million-in-crypto-possibly-lost-at-canadas-quadrigacx-bitcoin-btc-exchange/)