Cryptos Ripple

Selon le co-fondateur de Ripple, l’incertitude réglementaire freine l’innovation technologique

Chris Larsen
Ecrit par Rouah Rony

Chris Larsen, le PDG de Ripple, est récemment monté au créneau pour dénoncer l’incertitude réglementaire qui entoure l’industrie de la blockchain et des crypto-monnaies. 

Une prise de conscience nécessaire 

Le PDG de Ripple a souligné l’inertie des autorités américaines à définir un cadre réglementaire clair aux différents secteurs technologiques. réglementation

“C’est la partie (clarté réglementaire) qui manque malheureusement sur le marché américain. C’est encore trop confus, trop incohérent. Il y a trop de points d’interrogation et cela nuit vraiment à l’innovation”, a-t-il souligné.

Particulièrement, cette incertitude réglementaire freinerait les innovations dans le secteur de la blockchain et des crypto-monnaies. Une telle situation encouragerait, selon Chris Larsen, la migration en masse des crypto-opérateurs américains vers des pays qui adoptent une approche plus limpide en termes de crypto-réglementation. D’ailleurs, la Suisse, en raison de ses lois favorables aux entreprises blockchain, est devenue un haut lieu de la blockchain.

Les crypto-monnaies sont incontournables 

Chris Larsen a également souligné le rôle prépondérant de la blockchain et des monnaies numériques dans le secteur financier du futur.

“Ces monnaies (crypto-monnaies) vont être extrêmement importantes pour réduire les coûts de liquidité et fluidifier les échanges en devises  (Dollar, Yen, RMB)”, a-t-il pointé.

En outre, Chris Larsen a estimé que les monnaies locales existantes, y compris le dollar, le yen et le RMB, conservent toujours leur position dominante dans l’écosystème monétaire. Toutefois, la crypto-monnaie pourrait servir de monnaie de conversion aux devises nationales  (elle servira ainsi de pont entre deux monnaies étrangères).