Cryptos

Telegram abandonne son projet de crypto-monnaies sous la pression des autorités

ico-telegram-ton-blockchain
Avatar
Ecrit par Aguirre Mimoun

Au terme d’une longue bataille judiciaire avec la Commission américaine des valeurs mobilières pour faire légitimer son crypto-projet, Telegram dépose les armes et renonce à développer sa crypto-monnaie native baptisée TON. 

Telegram abandonne son projet

Le conflit qui opposait les autorités financières américaines et le service de messagerie Telegram a eu raison du projet TON.

“Aujourd’hui est un jour triste pour nous, ici à Telegram. Nous annonçons l’abandon de notre projet blockchain”, a écrit Pavel Durov, le fondateur et directeur général de Telegram.Telegram abandonne son projet de crypto-monnaies sous la pression des autorités

Dans un communiqué, Pavel Durov a expliqué que la justice américaine a rendu un verdict qui oblige Telegram à abandonner définitivement le développement de sa crypto-monnaie. Une décision qui sonne le glas d’un projet prometteur. Pour rappel, depuis que TON a finalisé une ICO de 1,7 milliards de dollars en 2017, les autorités se sont acharnées à démontrer que cette opération d’envergure constituait une vente “illégale” de titres financiers.

L’hégémonie technologique des Etats-Unis

Bien que Telegramm offre ses services dans de nombreuses juridictions, seuls les Etats-unis ont décidé du sort de la crypto-monnaie native. Selon Pavel Durov, les Etats-Unis exercent un certain monopole concernant les nouvelles technologies.

“Nous, les gens en dehors des États-Unis, pouvons voter pour nos présidents et élire nos parlements, mais nous sommes toujours dépendants des États-Unis en matière de finances et de technologie”, a-t-il ajouté.

Un groupe de développeurs indépendant, la Free TON community, a décidé de reprendre le développement du projet et défier la décision des tribunaux américains.

 

/* ]]> */