Cryptos

Un crypto-investisseur drogué, battu et torturé en Afrique du Sud

Afrique du Sud
Ecrit par Stephane

Un citoyen originaire de Lanseria, en Afrique du Sud a échappé de justesse à la mort après avoir été drogué, battu et torturé par des ravisseurs présumés qui voulaient s’emparer de ses cryto-actifs. La victime aurait rencontré ses bourreaux dans le cadre d’une crypto-conférence montée de toute pièce.

Une crypto-conférence qui tourne mal

Afrique du SudSelon la victime uniquement connue sous le nom d’Andrew dans les médias, l’histoire aurait commencé après qu’une personne inconnue l’ait contactée sur Facebook et l’aurait incité à faire une intervention lors d’une crypto-conférence qui devait avoir lieu dans le quartier de Meadowlands.

Le jour venu, il s’est présenté à l’adresse fournie par son nouveau contact Facebook dans l’intention de présenter un discours devant un auditoire de six personnes. Mais après être arrivé sur les lieux, une personne l’aurait surpris par derrière et aurait pressé sur son visage un chiffon imbibé d’une drogue qui endort instantanément par inhalation. Quelques heures plus tard, après que l’effet de la drogue se soit  dissipé, il se serait réveillé dans un endroit qui lui était étranger et aurait été entouré par cinq individus dont deux femmes et trois hommes.

Il a été dépouillé de ses vêtements, battu et torturé par ses ravisseurs qui lui ont demandé ensuite de fournir des informations sensibles en rapport à son compte bancaire à la First National Bank ainsi que le mot de passe de son portefeuille électronique dans l’intention de le dépouiller de ses avoirs financiers.

Des précédents en Afrique du Sud

Suite à des menaces de morts de ses ravisseurs, Andrew a finalement effectué un virement en Bitcoin d’une valeur de 800 000 rand, soit  environ 59 000 $ à l’adresse du portefeuille d’un des délinquants. Il a également été contraint de transférer 100 000 Rand (environ 7 200 dollars) sur le compte bancaire de ce même agresseur.

Au passage, Andrew a été dépouillé de 3 000 Rand (environ 200 $) en espèces, de deux iPhones et deux ordinateurs portables avant d’être relâché avec les yeux bandés dans un quartier dans la ville de Johannesburg.

Le kidnapping de crypto-investisseurs devient monnaie courante en Afrique du Sud. Ainsi, plus tôt cette année, Liyaqat Parker, un homme d’affaires sud-africain âgé de 65 ans, a été kidnappé et libéré seulement après que sa famille eut payé 50 bitcoins en rançon. L’homme d’affaires a passé plus de 50 jours avec les criminels avant de retrouver sa liberté.

 

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com