Cryptos

Un groupe d’arnaqueurs à l’origine d’un faux site “Huobi” ont été appréhendés 

logo de huobi sur smartphone
Avatar
Ecrit par Steph Benichou

La police chinoise a réalisé un coup de filet remarquable en procédant à l’arrestation de 12 suspects présumés dans une affaire de crypto-arnaque. Les crypto-arnaqueurs ont reproduit une version frauduleuse de la crypto-plateforme Huobi afin d’appâter des investisseurs crédules.

Une arnaque en crypto-monnaies 

Un faux site frauduleux a fait son apparition dans la crypto-sphère en imitant à l’identique la plateforme officielle de Huobi. Les escrocs ont persuadé les victimes d’investir dans l’exchange en faisant miroiter un retour sur investissement colossal.

Suivant le schéma typique d’une pyramide de ponzi, les arnaqueurs ont initialement honoré ses engagements envers ses investisseurs en reversant de généreux dividendes. Toutefois, après quelques mois seulement, les escrocs ont fermé leur site et n’auraient plus donné de signes de vie aux investisseurs. Un groupe d'arnaqueurs à l’origine d’un faux site “Huobi” ont été appréhendés 

Selon le témoignage de l’une des victimes, nommée “Mr. A”, ce dernier a investi plus de 100 000 RMB sur la crypto-plateforme. L’investissement a d’abord commencé à enregistrer des “gains considérables”, doublant presque son capital de départ. Toutefois après avoir investi 3,1 millions RMB supplémentaires, “Mr A” n’a plus reçu aucun transfert de la part de la plateforme de crypto-trading.

Un réseau criminel démantelé 

Après plusieurs mois d’enquête, la police chinoise est parvenue à remonter la piste des crypto-arnaqueurs et a identifié près de 12 suspects dans la province de Guangdong. Le butin des escrocs qui s’évalue à plusieurs millions de yuans chinois ont été transféré dans divers comptes bancaires domiciliés à l’étranger, selon le rapport des autorités chinoises.

En 2019, d’autres fraudeurs ont conçu une plateforme frauduleuse se faisant passer pour le courtier en ligne Monex Group. Afin de mettre en garde les investisseurs contre la prolifération des arnaques en crypto-monnaies, l’AMF met régulièrement à jour une liste non-exhaustive de plateformes suspectes sur son site officiel.

 

/* ]]> */