Cryptos

Un leader maltais critiqué pour avoir fustigé les crypto-monnaies

la pensée critique dessinée en puzzle
Ecrit par Aguirre Mimoun

Adrian Delia, le leader de l’opposition parlementaire maltais vient de subir une nouvelle fois une réaction de rejet après avoir émis des critiques contre la position optimiste du gouvernement à l’égard de la crypto-monnaie.

Adrian Delia : Critiques peu influentes de la crypto-monnaie

femme avec le pouce pointé vers le basAvec les discours élogieux et encenseurs du Président de la République, Joseph Muscat, sur les crypto-monnaies et la Blockchain, Malte est devenue peu à peu une petite “île de la Blockchain”, selon les propos d’un journal local.

L’opposant au secteur de la monnaie numérique au Parlement, Adrian Delia n’est toutefois pas convaincu du parcours effectué par cette industrie malgré de nombreuses signatures d’accords ainsi que l’accroissement des entreprises de crypto-monnaies s’installant dans le pays. Elle soutient que l’absence d’activité de crypto-monnaies durant ces dernières semaines montre que la situation de cette industrie numérique se détériore.

Le journal Malta Independent, sans citer de noms précis, a avancé :

“Certaines personnes considèrent que Malte avait été présentée comme une île favorable au Bitcoin par son gouvernement alors que durant les vacances de Noël, elle restée silencieuse sur ce sujet et bien d’autres également.”

Une riposte précise et claire

Suite à ces commentaires désapprobateurs, le secrétariat parlementaire des services financiers, de l’économie numérique et de l’innovation maltais a rétorqué :

“La capitale maltaise Valletta donnerait davantage de sérénité et de protection aux crypto-monnaies comme le Bitcoin. Les informations dispensées au grand public contre les escroqueries en la matière sont déjà en cours de préparation.”

En guise de preuve, une déclaration dans le cadre de la promotion de l’utilisation de la Blockchain, a été signée par Malte avec six autres Etats membres de l’Union Européenne en octobre 2018.

Par ailleurs, Delia fait l’objet d’un appel à la démission pour violences familiales et allégations mensongères.