Cryptos

Une entreprise chinoise développera son propre stablecoin adossé au yen

stablecoin
Ecrit par Laurent Bijon

Grandshores Technology Group, une société d’investissement chinois qui vaut plus de 1,5 milliard de dollars compte sur le soutien du gouvernement de Hangzhou, capitale de la province chinoise du Zhejiang, pour avoir les autorisations nécessaires afin de lancer un stablecoin adossé à la devise nationale japonaise.

Un stablecoin développé en Chine

stablecoinLe premier stablecoin adossé au yen japonais et développé par une entreprise chinoise fera son apparition sur le marché d’ici février 2019. Pour l’instant, aucune explication n’a été donnée par Grandshores Technology Group par rapport à son choix de se concentrer sur le yen japonais plutôt que sur le yuan chinois. Selon certains observateurs, cette décision de se détourner de la devise chinoise serait justifiée par une volonté de ne pas irriter Pékin qui verrait d’un mauvais oeil le fait que la monnaie nationale soit utilisée pour soutenir une crypto-monnaie. D’autant que la Chine a toujours montré une certaine hostilité vis-à-vis des crypto-actifs.

Cette semaine, le conseil d’administration de Grandshores Technology a nommé Li Xiaolai en tant que directeur exécutif et codirecteur général de la société, un choix stratégique dans le cadre du lancement de la nouvelle crypto-monnaie compte tenue du fait que Xiaolai est connu en Chine comme étant un “évangéliste du Bitcoin”.

Selon une déclaration effectuée par le conseil, Xialai serait directement en charge des projets rattachés à la technologie blockchain, notamment le développement “d’un système de monnaie numérique stable se concentrant sur les principales monnaies internationales”

Quelques mois plus tôt, Grandshores Technology aurait réussi à lever plus de 11 millions d’euros pour financer son “stablecoin-yen”.

Un pied dans la blockchain

Basée à Singapour et cotée à la bourse de Hong Kong, Grandshores Technology se concentre principalement, depuis des années, sur les projets de construction et se spécialise dans l’installation de systèmes mécaniques et électroniques.

En mai dernier, la société a annoncé qu’elle avait décidé de se développer dans le secteur dans la blockchain. Yongjie Yao, le co-fondateur de Grandshores Technology, a d’ailleurs affirmé à l’époque que : « les blockchains deviendront la technologie dominante dans les trois à cinq prochaines années ».

D’après les déclarations de Yongjie Yao, Grandshores Technology ne compte pas s’arrêter au yen et pense créé plusieurs stablecoins adossés à d’autres devises nationales.

Nous pensons que les traders et les exchanges de cryptomonnaie seront des acquéreurs potentiels de ces stablecoins », a-t-il précisé.

 

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com